GÂNDUL ARMĂSARULUI,..CÂŞTIGĂ TOTUL ! Câştigătorul de duminică !  Nou… !  iaa… Gazeta SCOARTTZA_PRAVILĂ HERMAN_armă DE GOT-Sar. SCOARTZĂ DE  ECUMENISM CREŞTIN ! DEDATĂ LA LAUDATE ATITUDINI FAŢĂ DE TREBURI SFINTE 2 banutzi foaia, ! Ia gazeta ! Se vindee   2 bănutzi foia

 

            GAND_DE_CAL NR 5 OCTOMBRIE

 

 

 

           SCOARTZA, PRAVILĂ

ECUMENICĂ, CREŞTIN_Gazette!

             UiEi_Gând.de.Cal.

 

 

                Gând_de_Cal.Gazette!

                Magazin de atelier :Tabloid de e-mail !

     Nou organ de informaţie,şi atitudine cetăţenească,

               MAGAZIN de cultură si istorie.

           Anul apariţiei 2005 : numărul 4, luna septembrie

 

 

      Redactor sef : Unic Apacal,

      Manager ordonator de credite :  Dorits Ujiin Europeense ;

      Patron si Director general :  Christel Callghallho da Cascaix .

 

Supra extra-Specialist pre-Bursier Copernic: î’NZADAR ROŞU Accent.

Tehnician  imagine Artistică Vişual Formativă:GothCicloth Othoabwa …Doi noi stîlpi-măi de redacţie reveniţi din Canada la insistenţele Şefului de Nouă Persepectivă,surper-managerul becalist:NumHai Bellini Picthora Gotychul….

  Un viteaz luptător de echipă refugiat de prigoana fotbalistă În Teamul nostru de vis:Hai Romania daţi golul care umple Plinul Europei În U.E. UEFA  ligue CELTHIC_Cells !

 Redactor de investigaţie : Eset Gresely Tastaura noua noastră ziaristă colaboratoare ! …. o adevarată Fiară_de_investigaţie)

  Redactor de tematica excesivă : Christian Callghallho Calchan Scchos  de merite! din probe la redacţia sus amintită(supus român de origine portugheză

 Critic angajat, fara plată : Maryvane Chalunda delaToya Rezileiros

 (Scoasă de sub pânda de rezileire, sau" BLÂNDA.. CARE TREBUIE ZIDITĂ"!)

  

       Tipografia :  Mai.reăul _ Măr domnesc (* T.L.G.*-uri)

                                                                                                            **     **

 

        NUMARUL  NOU : 5    din   15 Octombrie 2005.                                                                               

 

 

NUMARUL ACESTA ESTE DEDICAT CREŞTINĂTĂŢII

              ÎN   ECUMENISMUL MILENIULUI III.

TEMA : MARTIRIUL SFÎNTULUI SAVA GOTUL

(partea a treia).

 

DESCRIEREA LEZIUNILOR NEUROLOGICE ENCEFALICE SI MEDULARE IN SINDROMUL LITTLE CREUTZFELDT JACOBS.

 

CUPRINS :

 

·                     ALEGORII PICTURALE SEMNATE  Cristian Calcan

 

·                    LETTRE DE L’EGLISE DE GOTHIE SUR LE MARTYRE DE

.        SAINT SIBAS.

 

·                     SCRISORI PARTICULARE

 

·                    SCRISORI PROFESIONALE (USA)

 

·                    LES LECONS LETTRES PROFESIONALE AVEC  DES   

.       L’UNIVERSITE AMERICAINE .

 

·                    CEA MAI MODERNA SI NOUA MALADIE SYNDROMUL CALCAN,un Little Creutzfeldt în pusee funcţionale  dar cu determinism iniţial lezional neurologic central şi medular, DESCRIERE LEZIONALĂ NEUROLOGICĂ cu debut compresiv simptomatologic difuz !,o componentă alergică compresivă  

 DIAGNOSTICĂRI EXHAUSTIVE FIZIOPATOLOGICE ŞI  ANTOMO DESCRIPTIVE NEUROLOGICĂ ŞI MEDULARĂ   

 

·                    ECUMENISM SI CREŞTINISM : SAVA GOTUL, EPISCOP,

APOSTOL OBŞTESC TAINIC, DUHOVNIC OBŞTESC  ŞI DE    SINOD DE TAINĂ.   MILITAR  NEGOCIATOR STÂLP AL BYZANŢULUI !.. MISIUNEA SA ISTORICĂ.

 

·                    MINUNEA CARE A DUS EUROPA LA TIMPUL STABILIZĂ RII STATALE !..ŞI A CONTINUAT AŞEZAREA ORTODOXIEI !  ŞI CONSTRUIREA POPORULUI ROMÂN !..IAR ROMANIA  LA AFLAREA SA CA STAT !ORTODOXIA A FOST PENTRU ŢĂRILE DUNARENE  ,O MINUNATĂ BASILICĂ A ÎNŢELEGERILOR PRIN CAPII CREŞTINĂTĂŢII DE RĂSĂRIT !

 

·                    CREŞTINISMUL TIMPURIU : GALIA,GERMANIA,ITALIA

 

·                   IZVOARE CREŞTINE, COMENTARII,NOTAŢII BYZANTINE CARE RĂSCOLESC TEMEIURI DE NEGOCIERI TAINICE îN  SPRIJINUL UNITĂŢII BIZANTINE ŞI ORTODOXIEI SALE  (PARTEA A DOUA)

 

 

    Adrese valoroase de site : www.Google.com    newendocrinology.buzau.ro for "newendocrinology.buzau.ro/". 312 articole.// 29 pages

 

 

                                  @@@@@

 

 

·                    ALEGORII PICTURALE SEMNATE Cristian Calcan.

 

    

                 Adorarea pruncului                         Triumful aparatorului de obşte

 

 

 

·                    LETTRE DE L’EGLISE DE GOTHIE SUR LE MARTYRE DE

.        SAINT SIBAS.

 

       Personalitatea Martirului Sava Gotul, sfânt

Au dela Junius Soranus ou Julian Apostatu tome III.

LETTRE DE L'ÉGLISE DE GOTHIE SUR LE MARTYRE DE SAINT SIBAS

 

L'Église de Dieu, en Gothie, à l'Église de Dieu en Cappadoce et d tous les membres de l'Église catholique répandus en tous lieux, que la miséricorde, la paix et la charité de Dieu le Père et de Notre-Seigneur Jésus-Christ s'accomplissent en vous.

Nous voyons s'accomplir la parole de Pierre : « A quelque nation qu'appartienne celui qui craint Dieu et se conduit suivant la justice, il Lui est agréable. » Sabas, le martyr de Dieu et de Notre-Seigneur Jésus-Christ, nous en a fourni la preuve. Né de race gothique et vivant en Gothie dans un milieu corrompu, il a tellement su ressembler aux saints et il a comme eux honoré le Christ par la pratique de toutes les vertus qu'il a brillé dans le monde comme un astre. Ayant embrassé le christianisme dès l'enfance, il s'imposa un idéal de perfection et voulut

 

121

 

le réaliser au moyen de la science du Christ. Comme tout concourt à l'avantage de ceux qui aiment Dieu, il obtint la récompense due à sa vocation sublime par une lutte vaillante contre l'ennemi, sa force contre les traverses de cette vie et la paix qu'il sut conserver avec tout le monde. Il n'est pas permis de le taire, maintenant qu'il est allé se reposer en Dieu, afin d'en garder la mémoire et de réconforter les âmes pieuses ; nous devons donc entreprendre le récit de ses hauts faits.

 

Il fut donc orthodoxe dans la foi, empressé à remplir les devoirs de la justice, doux, pieux, plus savant que disert, pacifique à l'égard de tous, véridique, ennemi de l'idolâtrie, modeste et — ce qui convient bien aux humbles — soumis, parlant sans jactance, doux, incliné à tout ce qui était bon ; psalmodiant à l'église, dont il prenait grand soin, méprisant la fortune et les biens, dont il n'usait que dans la mesure du nécessaire, sobre, réservé en toute occasion, particulièrement dans le commerce avec les femmes, jeûnant et priant chaque jour, étranger à la vaine gloire, stimulant tout le monde à l'adoption d'une vie pure, pratiquant les vertus de son état, évitant les contradictions, observant enfin une foi sans compromis, celle qui fait ses oeuvres par la charité, et s'entretenant toujours familièrement avec Dieu. Il se montra, non en passant, mais souvent, avant son martyre, le vigoureux défenseur de la piété.

 

1./Les princes et les juges de Gothie ayant commencé à poursuivre les chrétiens qu'ils voulaient contraindre à manger les mets offerts aux idoles,….

On ajoute mesure que beaucoup de personnes, hommes, et femmes, dont quelques-unes trainoient après elles de petits enfans, et d'autres en portoient entre leurs bras qui estoient encore à la mammelle, s'estant enfuis dans une tente, où estoit l'église, pour éviter les violences qu'on leur faisoit pour sacrifier, les payens y mirent le feu et les y consumèrent tous. »

 

De tous les martyrs de cette persécution, il n'y en eut pas de plus célèbres que saint Nicetas et saint Sabas, dont il nous reste le récit de la mort dans un monument assuré, qui est la lettre que l'Eglise de Gothie écrivit sur son martyre à tous les catholiques, et nommément à I'Eglise de Cappadoce, dont saint Basile était alors le chef.

Il y a bien de l'apparence que ce fut Ascole, célèbre archevêque de Thessalonique, qui, estant en Gotthie, fit cette belle lettre au nom de l'Eglise du pays. » (Tillemont, loc. infr. cit.)

                                            * * *

 

Donatio Constantini (Dania lui Constantin cel Mare)

 

Constantin cel Mare a fost primul împarat roman care s-a convertit la crestinism. Drept recunostinta pentru faptul ca papa Silvestru l-ar fi vindecat de lepra, ar fi acordat printr-un document scris in anul 315 dreptul de domnie a papei Silvestru (si a viitorilor papi) asupra Romei, Italiei si provinciilor romane din estul bazinului mediteranean. Dania ar fi recunoscut totodata si primatul spiritual al Sfântului Scaun asupra tuturor bisericilor lumii. Donatio Constantini (cuprinzand cca 3.000 cuvinte) a fost mentionat însa pentru prima data in secolul 9, constituind o  convingătoare documentaţie  in tentativa  rezolvării disputelor  acelor momente asupra  pentru întâietate dintre biserica de Vest (Roma) si cea Est (Constantinopol)… Multi papi s-au bazat pe acel act, a carei autenticitate nu a fost pusa la indoiala timp de peste 600 ani. Nikolaus von Kues (1401-1464), o somitate istorica a vremii, a observat pentru prima data ca actul Donatio Constantini nu ar  fost amintit  în lucrarile istorice ale episcopului Eusebius, contemporanul si biograful împaratului Constantin cel Mare. Controversa a culminat  istoric cu Marea Schisma din anul 1054, dupa care cele doua mari biserici (catolica si ortodoxa) s-au despartit .

 

                                                                         * ** *

 

                                  Marea Schisma din anul 1054

 


Episcopii de Roma Calixtus (217-222 d.C.) si Stefanus (254-257 d.C.) au fost cei dintâi reprezentanti ai autoritatilor clericale care au emis pretentia primatului episcopilor de Roma, fata de restul bisericilor crestine din lume. Dupa parerea lor, episcopii de Roma ar trebui sa fie recunoscuti de intreaga lume crestina drept urmasi de jure ai apostolului Petru, decedat la Roma.

 

Pretentia se bazeaza pe un text  din Evanghelia lui Matei (16,18) si anume discutia lui Isus cu apostolul Petru in localitatea Caesarea-Philippi din nordul Palestinei (azi: Banjas, Israel), cu încredintarea cheii simbolice succesorale :

 

Si eu iti spun: tu esti Petru (joc de cuvinte: kephas-petrus = stânca-piatra) si pe aceasta piatra voiu zidi ecclesia mea (ecclesia = adunare, nu biserica in sensul ulterior interpretat) (cuvântul biserica vine de la cuvântul latin basilica = templu, lacas de cult la Romani). Ambiguitatea,şi greutatea interpretării textului  a constituit unul din motivele pentru care bisericile ortodocse si reformate nu au recunoscut niciodata primatul papei de la Roma.

 

Marii teologi ai secolelor 2-3 au acceptat, ce-i drept, rolul deosebit al apostolului Petru la Roma, dar au pledat pentru idea egalitatii in drepturi a tuturor episcopilor din vest si a patriarhilor din est.

 

 La Conciliul Ecumenic de la Niceea (325 d.C.) s-a recunoscut egalitatea celor patru episcopate si patriarhate din lumea crestina: Roma (Italia), Alexandria (Egipt), Ierusalim (Palestina) si Antiochia (Turcia).

 In anul 375 d.C. episcopul de Roma Damasus I (366-384 d.C.) s-a pronuntat din nou pentru primatul episcopului de Roma, pe baza aceluiasi argument   din Evanghelia lui Matei (16,18), ridicând   episcopatul din Roma la rangul de ”Scaun Apostolic”.

 

In anul 383 d.C. s-a produs dezmembrarea Imperiului Roman in 2 parti: partea de vest (cu capitala Roma) si partea de est (cu capitala Constantinopol).

Titulatura Scaun Apostolic pentru episcopul de Roma a fost recunoscuta imediat de imparatul partii de vest a imperiului (Theodosius, 383-395).

 Episcopul de Roma (Siricius, 384-399) a emis in consecinta Decretalia constituta, prin care a fundamentat primatul episcopilor de Roma.

 

Episcopul Leo I (440-461) a fost primul Papa. Imparatul partii de vest a imperiului (Valentinians III, 425-455) a confirmat oficial printr-un edict in anul 445 asa-zisul Primat al episcopilor de Roma, dar numai pentru tarile vestice (Italia, Spania, Franta de sud, Africa de nord). In anul 451, Papa Leo I a protestat contra hotarîrii Conciliului ecumenic de la Calcedon, in care episcopii de Roma si de Constantinopol au fost egal îndreptatiti in chestiunile religioase.   Papa Symmachus (498-514) a decretat prin ordonanta Constitutum silvestri ca detinatorii Scaunului Apostolic din Roma nu pot fi judecati si condamnati de catre oamenii obisnuiti. Papa Gregor I (590-604) a extins influenta episcopatului de Roma si in sfera treburilor politice, la inceput in Italia, apoi in intreaga lume, aprofundând si mai mult discrepanta si neîntelegerile dintre bisericile de vest si de est. La Sinodul local din Whitby (Anglia, 664) Roma a repetat din nou pretentia suprematiei sale fata de Constantinopol. La Conciliul ecumenic de la Constantinopol din anul 680 s-a combatut pretentia primatului papal, o mare parte din participanti declarându-se pentru egalitatea tuturor episcopilor si patriarhilor.

 Papa Stefan II (752-757) a intemeiat primul stat religios din lume (Patrimonium Petri) cu sediul la Roma, indepartându-se prin aceasta si mai mult de bisericile de est. Un dezacord grav intre cele 2 biserici concurente (vest si est) s-a produs in anul 863, in timpul procesului intentat de biserica catolica vestica patriarhului estic ortodox Photius. In secolele 10-11 a avut loc încrestinarea majoritatii populatiei ruse. Biserica rusa s-a subordonat imediat Patriarhatului ortodox de la Constantinopol. ruptura definitiva (lupta pentru suprematie in lumea crestina, divergente teologice etc). Papa Leo IX (1049-1054) si patriarhul de Constantinopol Michael Cerularius (1004-1058) au determinat  întărirea neînţelegerilor dintre bisericile surori Aceasta ruptura dintre cele 2 biserici s-a făcut in anul 1054, in urma unor dezacorduri ireconciliabile  şi a ramas cunoscuta in istorie sub numele de Marea Schisma. Bisericile de est ortodoxe s-au declarat biserici autocefale dupa Marea Schisma, patriarhul de Constantinopol fiind considerat de aici incolo de catre bisericile estice drept sef al bisericii ortodoxe.  Biserica ortodoxa recunoaste numai primele 7 Concilii ecumenice crestine, are o liturghie proprie si cultul icoanelor. Aceasta biserica sustine ca     ar fi pastrat neschimbate dealungul secolelor dogmele, traditia, cultul si organizarea bisericii crestine, asa cum au fost in primele 8 secole dupa Isus. Denumirea Ortodoxie s-a impus definitiv dupa  1054. Bisericile ortodocse se conduc dupa principiul ierarhic sinodal, alcatuind biserici regionale, autocefale si autonome. Biserica ortodoxa româna s-a declarat autocefala in 1864 (in anul 1925 a devenit Patriarhie).

                                                                  

 

 

                              SCOARTZA, PRAVILĂ

                      ECUMENICĂ , CREŞTIN_ Gazette!

                            UiEi_Gând.de.Cal.

                           NR 4 SEPTEMBRIE

 

Dedie au   Professeur Andrea Riccardo Genazzani, President de I.S.G.E.

 

 

ICI CETTE  EST UNE SYNDROME DE NOUVEAUTTE ABSOLUTE (en premiere !) , DIAGNOSTIQUE PAR LA MEDICINE ENERGETIQUE  PAR L’OFFICE DE INVESTIGATIONE BIOLOGIQUE VIRTUELLE : « NEW ENDOCRINOLOGY EMBRIOLOGYCAL DEVELOPPEMENT ».(qui j’ai inaugure comme mon cabinet en presque quelque mois, en traditione asiatique, de practique sans presence de personne (pacientes) !..mais  avec d’apelle par..intermediaire au telephone, ou a l’internet !)

 

DE LA OFFICE DE L’IMAGISTIQUE BIOLOGIQUE VIRTUELLE: NEW ENDOCRINOLOGY AND EMBRYOLGIC DEVELOPPEMENT 23. - 24 08.2005.

 

 

La maladie  forme mineure incipient,et symptomatique de la maladie  Creutzfeldt-Jakob: la maladie ou ” le Syndrome Calcan ”ou la Little Creutzfeldt-Jakob,…avec des  troubles functional ondulatrice,…en conversione,…avec des lesiones des compressions,…qui sont poursuivre,..sur une apreciable procentage,.. de la morte subie,..en plein aparrente sante !  ,.. cette maladie ce manifeste par ces alterattionne anatomique rapide :

 

                                                     *  ***

 

·                     SCRISORI PARTICULARE

 

SCRISOARE NR 1

Supra extra-Specialist pre-Bursier Copernic: î'NZADAR ROŞU Accent.
Tehnician  imagine Artistică Vişual FormativăGothCicloth Othoabwa . Doi noi stîlpi-măi de redacţie reveniţi din Canada la insistenţele Şefului de Nouă

Chiar eu sa fiu asta ??? cred ca da, ca de alt colabortor la pravila nu prea am cunostinta :)

Si sa mai stii ca m-am distrat cu fabula musca ...mi-a trezit o rezonanta de umor negru si disproportionat, al neinsemnatei muste purtatoare de
... de nimic altceva decat de o bomba atomica :)

    Sa ne traiesti !

                                             * **

 

SCRISOARE NR 2

 

Salut tata!

Ce mai faci ? Ai revenit la pupitru de comanda ? :) -alias calculatorul ..

Ti-am decupat si indreptat fotografiile dupa tablouri, urmeaza sa caut o locatie pe web specializata in promovare artistica, sau chiar poate sa facem site-ul
nostru cum am mai spus ...

Am inteles de la radio de dimineata ca soseaua pe este in continuare blocata la Movilita, si ca pe podul de la Maracineni nu se poate circula ... stii ceva despre
asta ?

Cat despre mine, nimic nou. Astept sa inceapa cursurile de franceza si intre timp citesc revista Le Point pe internet, si Le monde si Le Figaro ...La servici rutina mare, pe de alta parte am fost la niste interviuri la Bazvan la servici si astept rezultatul acum .

Va pup, Ciclot

                                                            **  **

 

SCRISOARE NR 3

 

Scrisoare :   Lacedemonian înăsprit de scoci si havane !

 

 Draga Ciclote Otbawa-iata attachul va mai continua !

 

iata o scrisoare si rasunsul in franceza catre cei de la Venetia cunosc textul in englezeste, ma invita sa sustin convorbiri cu grupul lor de embriologi si reproducere   Italia Prof.   A.R.  Gzz.

 

  Evidentemment je reponse a votre bien-venue a votre invitationne

 

  Je faite a  mon favorable avis le resultate de votre referendum plus que catholique ,  plus que   de mon obsevationne des mes article noumbreuses sur l'evidence de les leisonne entre l'Embryone et sa mere dans la premierre l'heure de sa vie et...

 

   comme se degaje Sa insoupsonnable force,tres forte dans sa manierre, mais tres   forte pour nous  ainsi pour toute la Monde ! 

   Brava lei Italiennes,Brava Lei Chatoliques,pour une eglise mondiale, Je suis un simple orthodox , mais avec la dignitee de l'homme !

 

   A travers les braierres ,tous (ainsi les intelectuelles sont aux front commun sur cette problemmes de la perpetuee de la Creationne,  La loi de la Prolongationne normale de la procretionne biologique, et meme Universelle !

 

 avec des sourise et des baiselle, des chamants entre les charmantes

  Cristian et sa famme de  sa vie Marianna.

 

  Pour tous et en speciale pour le Professeur An. R.Gaez. des cordiales salutationes et des Ovationnes !

  Vive l' Equipe de la Endocrinologye Gynecologique, et l'equipe de la  Reproductionne ,medicines et chirurgicales hommes, et biolgiciennes ,..

 avec des nombreuse resultates scientifique  et des prestiges !

  Hurra!.,.. Hurra!

 

   P.S. je continuerraient les descriptionne de la vie dans mon periple,voyage a Venice et a la Rome, mes ma traductrice  en anglaise demeraient toujours en retarde!,   comme apparu des nouvelle traductionnes en anglaise je le transferaient  a vous ,Immediatemente,

 

   Sur Tv Rai Uno je participeraient a la votre joix nationnale de la Jour nationnale a la 3 june 2005,

 

  je commence  presque en une jour or deux la descriptionne de cette fete triomphale,Je faitaient des board des lettres!,des enseignementes sur cette fantastique parade,et je faite des auditionne de la concerte avec des peices de'oeuvre de  votre grande compositeure de l'assede du Corinth... Giacomo Rossini,

 

 et je decrite in special la mimique execeptionnele de la dignite de votre Lei President Ciampi et sa Lady Famme Madames Franca Ciampi,...une merveilleuse  couple de la trosieme  echantionne de la vie, Merci Italie ,merci pour votre exceptionelle cohesionne etnique! elle est Barbare par son dignitte et par sa fierte de la Panache !

 

  A la Votre!

  Cristian .

 

  sans precedente je deviene une jeune pensionnaire parce que je traversaient la Rubicone !..avers de sisteme medicale contemporaine roumaine ineficace et compromise!   inssuportable par ses  birocratismme elementaire,et des situationne impardonables, bla bla… !

 

   Je commence joures et nuites des faitaient de  mes devoires en face de ma personne,en face des mes recherches Bilogique et embriologique et non dans la derrniere poste L' endocrinologique !

   La vie est tres belle  et je recommence de faite des peinture ..d'apres  des vingtes annes ... commes les Mousquetaires des autres siecles en divergence avec de Mazarine!

 

   Au revoire a tous avec des optimimstes sentimentes ! 

 a la Florence en 2006 ! et a la navigationne sur internet,

 

je peute ofrre gartuitemente des diagnostique sur une simple commande, apel de deux motes avec des initiale cexemple :

… je veut de ma diagnostigue cette personne K.H. ce suffi pour mes objective et pouvouoire energetigue vous peuteaient commence immediatement

 

 une simple Apelle: Italie :je veue  une indicationne de diagnostique pour  .. ce la! ou ..ce ci!  et en courte tempes je peute  donne des ilustrative

 d'imagistiques comme une veritable tomographe super profesionelle... interdisciplinaires medicale.

 Cristian Calcan

 

                                                      *

SCRISOARE NR :5

 

Scrisoarea mea trimisa catre ziaristul,OMONIM !.. împreună cu Gind de Cal din septembrie nr 4, 2005

 

Cu alese gînduri ,..mai curînd pentru formidabilele emisiuni cu care deja suntem obisnuiţi,..marţea  si joia ,…săriţi din top cu partenerul dvs.Ilustrul zîmbet inegalabil de spiritualitate românească,...d-ul Emil Hurezeanu de la orele 22...Şi ar trebui să scoateţi din cuib pe oricine în acest an al Cucului !...dar prea ieşiţi in evidenţă si ... prostia se uita la dvs.   ....chiorîş !

 

mai luaţi ... o ceva de alegere comună :

ceva la fel ,..cu adaus de la fel : ... praf de stranutat,sau ...de scarpinat

... si o sa mai scăpati..,cîtva timp

 

 Cu alese ginduri condimentate

 Cristian Calcan ... liber pensionar,..înainte de termen 

 inn anno domine :

anul demisiilor...anul Cocosului 2005,...

...dar cel mai adevarat este un an al Cucului...2005,..in el cineva de oriunde încearcă sa facă,... ca si cucul si să-i scoată din cuib ...pe ceilalţi !

 

 in attach un nou numar la Gand_de_cal.Gazette septembrie 2005

urmariti pagina medicala...,fabula cu Musca...si cea dedicata meritelor lui Sava Gotul....iata o argumentatie

(... o argumentatie clara din partea  celor  traitori in acele timpuri pentru a justifica... parerile mele din Caietele desfasurate ....pentru constructia romanului Sava Gotul

 cu bine si să ascultăm Cucul care este mutat... dincolo de uranus...

 

…SI SCRISOAREA facuta catre Excelenta sa domnul Academician Balaceanu Stolnici... aristocratul mentor al ziarului Ziua:

 

Excelenta Sa domnul Constantin Balaceanu Stolnici ...

 

Patriarhul cărturar poposit ....la Ziua Ţării,...si Mentorul dvs. suspus

 

( este o revenire complectare, pentru doua temeiuri :

·                     maladia Creutzdfeld Jacob forma curenta, functionala ,maligna,prin decese subite si aproape endemica, epidemiologica (prin alimentatia curenta!)

·                     si enorma gafa istorica de a nu se atribui martirului Sava Gotul cele mai mari merite istorice la contributia salvarii imperiului roman,dupa Constantin cel mare si al intaririi desavirsite a ortodoxiei crestine ,..si  chiar a fauriri leaganului viitoarei statalitati a principatelor romane(si a poporului roman) si ale statalitatilor occidentale prin consecinta gestului sau suprem de martir ,apostol crestin ortodox ,ramas cu nominalizarea de SAVA GHOTUL,pentru toate cancelariile rasarirtene si occidentale(acest amanunt spune multe nuante de istroigrafie,..se va reveni cu argumentatie pentru allemandul devenit in timp un falnic autohton!)

P.S. Stimata doamna Redactor sef adjunct ma bizui pe intelegerea dvs de a remite aceste mail-plicuri insemnatului nostru carturar,prea stimatul Profesor..

cu stima al dvs interlocutor, aproape anonim... dar…

 

din Scoartza  PRAVILA ECUMENICA .Gazzete,Gand_de_cal numarul 4 ,Septembrie 2005

 

                                                          ** ** *

 

 

·                    ECUMENISM SI CREŞTINISM : SAVA GOTUL, EPISCOP, APOSTOL OBŞTESC TAINIC, DUHOVNIC OBŞTESC  ŞI DE    SINOD DE TAINĂ.MILITAR  NEGOCIATOR STÂLP AL BYZANŢULUI ,…MISIUNEA SA ISTORICĂ  .

 

   Mărturie de la Junius Soranus

  Le Gouverneur de la Capadoccie:

 

De tous les martyrs de cette persécution, il n'y en eut pas de plus célèbres que saint Nicetas et saint Sabas, dont il nous reste le récit de la mort dans un monument assuré, qui est la lettre que l'Eglise de Gothie écrivit sur son martyre à tous les catholiques, et nommément à I'Eglise de Cappadoce, dont saint Basile était alors le chef. Il y a bien de l'apparence que ce fut Ascole, célèbre archevêque de Thessalonique, qui, estant en Gotthie, fit cette belle lettre au nom de l'Eglise du pays. » (Tillemont, loc. infr. cit.).....

 

 

Au dela Junius Soranus or Julian Apostat tome III.

LETTRE DE L'ÉGLISE DE GOTHIE SUR LE MARTYRE DE SAINT SIBAS

 

L'Église de Dieu, en Gothie, à l'Église de Dieu en Cappadoce et d tous les membres de l'Église catholique répandus en tous lieux, que la miséricorde, la paix et la charité de Dieu le Père et de Notre-Seigneur Jésus-Christ s'accomplissent en vous.

 

Nous voyons s'accomplir la parole de Pierre : « A quelque nation qu'appartienne celui qui craint Dieu et se conduit suivant la justice, il Lui est agréable. » Sabas, le martyr de Dieu et de Notre-Seigneur Jésus-Christ, nous en a fourni la preuve. Né de race gothique et vivant en Gothie dans un milieu corrompu, il a tellement su ressembler aux saints et il a comme eux honoré le Christ par la pratique de toutes les vertus qu'il a brillé dans le monde comme un astre. Ayant embrassé le christianisme dès l'enfance, il s'imposa un idéal de perfection....

 

(... o argumentatie clara din partea  celor  traitori in acele timpuri pentru a justifica... parerile mele din Caietele desfasurate ....pentru constructia romanului Sava Gotul

 cu bine si sa ascultam Cucul care este mutat... dincolo de Uranus... )

 

                                                      *  * **

 

 

SCRISOARE NR 6 :

 

Lettre a monsieure Felipe Casanueva Freijo /25.08.2005

 

Mes homages monsieure , Commen ca va ?

 

Toujours les Espagnolles faiteaient les chose doloureuses et tres speciale, au dela Traian imperator a les chef de conclave chretien  de la deuxieme conclave sinodale orthodoxe en IV-eme siecle,un espaniole et le mesager de Pape Catholique,pour  les tranquilise l'orthodoxes et tempere au Athanasius, arhiepiscope de L 'Alexandrie,Vous avez tres bone certificate de dogmatique peretuellment,… dits!

 

Pour vous en confirmatione que tous marche comme veut Le Dieux ! voila une autre maladie un Creutzfeldt  Jacob tres courte et  mortelle, le syndrom ou la Maladie Calcan! voila a la attache mes endocrinologiste de la enzymatique vie ..et douleure.... vous reste viffe en mes memoires !


A bientot !

 

le BES ,le Goteborg, A  la Societe Endocrinologique roumaine, a la RPNES reste a la  cote!.... Tous ,...Tous !

 Et votre chate ?... et votre soeure?

 

Venue des temps en temps sur mon site au moteure MSN ( Mais  mentione super-speciale :a la Web le Espagnole sont tres corectes ,a leurs esprite tous ma gratitude !!) sur l'adresse :  site: newendocrinology.buzau.ro buzau. OR : www.Google.com

 

                                                       * * *

·                    SCRISORI PROFESIONALE (USA)

 

 

SCRISOARE   7 …CĂTRE  :

 

Professor Dr. Pierluigi Gambetti,
Director,
Institute of Pathology:

.

CJD Support Network, U.K.
CJD Support Network
P.O.Box 346 Market Drayton
Shropshire TF9 4WN

 

  And professor Bernard Pradines

 CJD NET ALZHEIMERS.ORG. UK

 

DEARS PROFESSIONIST MAN, AND PROFESSOR

CONGRATULATIONS !

 

GUT MORNING SIR !

 

Dr. Pierluigi Gambetti,
Director, Institute of Pathology Case Western Reserve University

National Prion Disease Pathology Surveillance Center

Congratulation for yours activity...

 

My activity similar is ,my research and the "New Endocrinology Medicine Sciences"Research Center,Buzau,Romania ,My research Private Center,of Buzau,work non -profite ,but with eficacity....

 

I'am pleaser presente for yours my recent works:The Little Creutzfeldt Jacob functional and lesional syndrom ( with rapide decease,and subite possible!),this alergic Syndrom !, or Maladia Calcan,...but/..

 

...mais en francaise, la langue que je pose discute avec vous,en normalement  In the attach descriptions is of the syndrom Calcan of the affections organs,

 

 In future i am the descriptions of encefalic and medular lesions.

 

The differences with ordinary Creutzfeldt Jacob and the Maladia Calcan or Little Creutzfeldt Jacob syndrom are: Little Creutzfeldt cannot have cronicization evolutions, 2-4 pusseus in alergic accution, are presinte "psihiatric malaise" and the subit decease ! 

 

Yours sincerely

 

Cristian,

internal  medical specialist,and energist -man ,and interdisciplinary  medical passion,

my C.V. in site http:newendocrinology.buzau.ro ...article The Polyclinc Man of Beginning 1 location.

 

                                              * * *

 

SCRISOARE  NR 8 DIN MEXIC,… RĂSPUNS :

 

Monsieur, Mister  Bose Marcian,GOMEZ  MEXIC.

 

 

O.K. JE VOUS FAITE DES  DESCRIFRATIONS BIOLOGIQUE POUR LES FRACTAL ET POUR DES GRAF, (UNE CONCEPTE SUPERIEURE ET DE GRANDE INTERES POUR LES BIOLOGISTE ,POUR LES INGINEURES,ET POUR LE MONDE SCIENTIFIQUE D'AVENIRE,JE PARLE AVEC INDULGENCE LA LANGUE FRANCAISE, MAIS MON ENGLISH SPEECH PENIBILE IS!...MES ARTICLES SONT  AVEC DES TRADUCTIONE IMPERFECTE DE QUELQUE PERSONE QUI CONAITREAIENT TRES BIEN L'ANGLAISE CURENTE MAIS NON SCIENTIFIQUE.... NOUS DISCUTERON EN FUTURE PROXIME...MON FILS EST INGINEER INFORMATICIEN,.. MAIS IL SE DIESINTERESAI DES CETTE IMPORTANTE PROBLEME BIOLOGIQUE,,,VOUS ETES EN PERSPECTIVE DE FAIRE QUELQUE INNOVATIONNE EN COMMUNE AVEC MOI ?

si BIEN , Moucho Gracias...

Abientot

 

Cristian Calcan,scientifique -man ...medic and revolutionnaire qui aieme le  nonconformisme et les ailes tres longue comme le condore!

vous voulez faire une planage avec moi,...tainez autour moi,partener....

ICI NOUS AVONS DES TOUS DESCIFRAIRONT..

 

COMME CA NOUS PARLERONS SUR DES PLANS DES LECONS,QUE JE  VOUS VOULAI DONNE.!  DEMAIN NOUS COMMENCONS  LA PREMIERE LECON...( SONT DE DISCUTE DES PERESPECTIVES DE CETTE PROBLEME....EN PREMIERE LA SITUATIONNE PRECISE DE GLANDE ET LES CONCEPTES DE FRACTAL ET DE GRAF,...COMME  SE ASSURAIENT LA COOPERATIONE ENTRE NOUS... ETC .. NOUS COMMENSON DISCUTAIENT DES ASPECTES MULTIPLES, AVEC DES CLARITEE... DANS CETTE MOMENTE JE SUIS PENSIONEE AU MON DECLARATIONNE, COMME UNE DEMISSIONE,…ET JE ME DEDIE A TOUS MES PROBLEMES AVEC FERVEURE,

 

 

mais je faite et la literature,et je faite des peinture,et des travaux historique,voila le numerau de la gazzete SCOARTA Pravila ecumenica(LE PENSEE DU CHEVAL),numerau 4 sur le moins septembre,ici sin des article medicale, historique,quatre des mon peintre trois avec signature de moi et la quatorsieme une copye d'apres van Eyk "L'homme avec de chapeau Bleu",dans le noumerau 3 des article medicale sur de sousch celles etc... SONT PLUSIEUR DES 20O-240 ARTICLES.  www.Google.com  , and ,MSN MOTORS  EST TRES BONE,PUIS ALTAVISTA,OR YAHOO COM SUR L'INDICATIF SITE:newendocrinology.buzau.ro 

 

 BUZAU ,ROMANIA

 

----- Original Message -----

From: Bose Marcian GOMEZ

To: calcan@buzau.ro

Sent: Saturday, October 08, 2005 4:41 PM

Subject: FRACTAL/PINEAL

 

I found your article on Fractal/Pineal Gland, very interesting.

By the 80's we were working on a system to stimulate the Pineal Gland at the Institute of Fundamental Brain Research of the Mexican Academy of Sciences.

 

Would you mind offering more information, articles, research, etc, on the Fractalic Structure of the Gland ?

 

Thanks,

 

Bose Marcian GOMEZ

Electronics and Telecommunications Engineer, Master.

Computer Engineer, Master. [ Digital Signal Processing ] Dr. Electrical Engineer.

 

                                               **

Scrisoare Bose Gomez ( 2 – 8 )

                                                   

                                                                 ##

 

*Cristian, let me tell you something. I'm not in Mexic. I'm in the United States. We had to close research in  Mexic due to no funds. Any way, I accept your invitation to at least exchange information. I found your research very interesting. In fact, it is the only one on Pineal Gland Fractalism. I have some ideas on that.................

I need to buy equipment. Here is pretty expensive.

The gland is also, a semiconductor. It as syllicon carbonate by its posterior face and it is enervated by a return of the optical nerve coming from first cervical ganglium.  Think about that !

                                                   ##

*Crisitan, we have to organize, an information exchange. That is what I'm saying now. I'm also considering to buy a huge hard drive for my computer to create files for Pineal. I will send you ideas.

                                                   ##

 *I suggest you to review Karl Pribram works on Kiguantum Manneuro  dynamics.

                                                   

                                                   ##

*Please get related to that !

                                                                          

 *My undergraduate Honors Thesis at the University of  Boston, Department of Electrical Engineering.
Advisor: Bhad Dan. Brukuncan.

Fractal Antenna Design

                                              

                                                    ##

   

*Ok. I suggest you review............. and might sound crazy to you, Fractal Anthenas, and from there we can " discuss " something/. Please do review Fractal Anthenas and how they work.

Fais recherche dans fractalic anttena.

                                                                       

                                                    ##

 

*Cristian thank you very much. I don't have time to review this now because I have to prepare a class for my students. I promise I will read it Wednesday.

 

                                                   ##

 

* Thank you very much Christian and congratulations !

 

If I haven't get in touch with you more frequently is due to time reasons. I'm teaching at Atlanta International University and till now, there's has been no way to be with a time reserve for other activities.

 

Bose/

 

                                                  ** * *

SCRISOARE NR :9

 

CATRE FUNDATIA Creutzfeldt Jacob. Akron Ohaio

 

Congratulation for yours activity...

My activity similar is,my research and the "New Endocrinology Medicine Sciences "Research Center,Buzau,Romania ,My research Private Center,of Buzau,work non -profite ,but with eficacity....

 

I'am pleaser presente for yours my recent works:The Little Creutzfeldt Jacob functional and lesional syndrom ( with rapide decease,and subite possible!),this alergic Syndrom !, or Maladia Calcan,...but/..

 

…. mais en francaise, la langue que je pose discute avec vous,en normalement  In the 

attach descriptions is of the syndrom Calcan of the affections organs,….

 

 In future i am the descriptions of encefalic and medular lesions.

 The differences with ordinary Creutzfeldt Jacob and the Maladia Calcan or Little Creutzfeldt syndrom are: Little Creutzfeldt can not cronicization evolutions,2 - 4 pusseus in alergic accution(EXPRESSION),are presinte "psihiatric malaise"and the subit decease!

 

Yours sincerely

Cristian,internal  medical specialist,and energist -man ,and interdisciplinary passion,my C.V. in site http:newendocrinology.buzau.ro ...article The Polyclinc Man of Beginning 1.

 

                                                     * *

SCRISOARE CATRE BOSE  10:

 

Dear Bose,gut morgen or afternoon(corectly is?)

 

yours my expediate the mundial addresses of Illustre Prof.Karl Pribram and his works ...but this enorm and magnitude associative colaboratoring of magistral consciens of univers,and Cosmic physical mouvements,are great sonorisations for my!!, this the music i'am have and this moments ! Yours knoweldge my imbecil english or cannot?(this english formative is of techno-redactaions of the manuscripte of amical teacher traductions,for my !

 

Prof Karl Pribram enciclopedist is and energist-Pytagoricean !yours illuminate persons is !

 

My multiple manuscripts cannot have traductios(en francaise traduisaient!,et mon traducteure occupate is!) tu comprendre ma langue francais,parceque je peut lisaient les textre du toi appelant a la motors de retroversions Google com...et je lisaie tous votre text,…..bref...au fractal..

 

                                                             ****

·                    LES LECONS LETTRES PROFESIONALE AVEC  DES   

.       L’UNIVERSITE AMERICAINE.

 

 

 LA LECONS 2

 

SCRISOARE CATRE BOSE(MEXIC) USA UNIVERSITEE :

 

Dear Bose,gut morgen or afternoon(corectly is?)

 

yours my expediate the mundial addresses of Illustre Prof.Karl Pribram and his works ...but this enorm and magnitude associative colaboratoring of magistral consciens of univers,and Cosmic physical mouvements,are great sonorisations for my!!, this the music i'am have and this moments ! Yours knoweldge my imbecil english or cannot?(this english formative is of techno-redactaions of the manuscripte of amical teacher traductions,for my !

 

Prof Karl Pribram enciclopedist is and energist-Pytagoricean !yours illuminate persons is !

 

My multiple manuscripts cannot have traductios(en francaise traduisaient!,et mon traducteure occupate is!) tu comprendre ma langue francais,parceque je peut lisaient les textre du toi appelant a la motors de retroversions Google com...et je lisaie tous votre text,…..bref...au fractal..

 

Yours sincerely Cristian

                                                  * ***

 

LA  LETTRE – LECONS 2.

 

     Les regles absolute de la vie de l’Informationalisations complecte,ou Informationalite Universale:

 

1/.....tous reste au dela presque aproximatife de la perfectionne...rienne ne marche plus-direct a la perfectionne,…si ce marche toujours,...mais elle atteindre le pointe de perfectionne tous se desintegraient immediatemente,en instantanne d'une explosions comme le Big-Bang !

 

2....La miroirre a une face avers et une face revers : une est veridique, autre est pseudo-veridique,...notre cognitionne appreciaient la face pseudo-veridique et en rienne ne  faite la cognitionne de  la face de Veritee,comme la lune une face visible et autre innvisible,...mais la face innvisible porte la Verite absolute,mais.. ni les variabilite des solutions !

 

3... pour une probleme existe plusieure des solutions ...mais  une seule ,unique seul reste la super-idee ..tres simple et tres competitive,... en reste tous sont des paleative,le homme sage cherche ,et recherche des joures et des annes cette idee !

 

4...les emotions,les emotionalities sont les super formes d'exprimeaient toujours les concept,l’idees,et la face de la veritee,sans de language...les emotions sont les vehicule de la language, et functionne en premiere range(ligne!)

et les Fractal de la glande Calosso-pineal faite les secretions de cette emtionalities or emotions.

 

5...tous sont fractals.,.. physic or biologique,grands or petites... l'homme est une fractal ,et aussi comme lui la celule(cells)est une fractal...et les systems de la constructionne de la cellule son composite des multitude des petites fractal..biologique, qui sont vivre par leures declanchations energetique apres la desintegrations des celules..cette fragmente ne sont pas aneantise en entiere (corect is?),..je ne puet pas adjustements  mes expresions avec le dictionaire dans le maines, parceuqe je me derrobe des mes idees!,et je ecrire en continuite bien ou male chose...cette et ma methode,ma francaise de service!...je n-a pas des talentes lingvistique.mais j’ai avaie beaucoup des idess avec de instantanee circulationne qui decouverte une grande pouvoire de creationne !

 

6...Mais l'assemblations des fractal sont conditionneaient des aplicatione des concepte de graphs..la pouvoire des grafs faite des ordinationne ,de la circulatione sur" l'autostrade" ,et tous les fractal simple et composite respecte des unique regle… avec  des sinceritee absolute,

…Nous somme oblige ni au fractal, ni a la notre consciences,(knoweldge?),ni a la impulse emotionale,mais nous somme oblige des les ordre irrevocable des grafs!!!..cette ordre reflecte les presumtiones(et super cognitione ,et en previsions de la Informationalitee absolute DU ..EMOTRONE UNIVERSEL COSMIQUE ET GALACTIQUE,qui faite tous que disaient le profesor Ilya Prigodine, avec son bootstraps(corectly?),et Renee Thom….

 

Il-y-a des canales punctiforme avec circulationes des trace de emotionalitee physic,..pre-materielle qui faite les travaille d'asiguratione de l'informationalite au toujours,.. presque toujours,a tous les azymuths...cettes liessone impercetible des law energie et consume,… sont peri mentale ,..mais qvasi-mentale ..une produs de la proprietes des calitees des Informastionalities emotronique(les unique supercalculateure galactique, LA siege de l’informationalitee,gelatine perigalactique ,…

 

..au siege a la couche exterieure de l'universe multiangulare..d'ici au tous les pointes se transmetrea chaque a chaque des informations instantanee avec vitesse des emotionalite pre-materielle super -luminique,en super, hyper -temps  (time!), avec des effecte non-…gravitationelle !,

 

 .. une mouvemente diabolique qui suprime le temps habituelle,et envahisser les space avec des formes a-materiel de dynamique energetique,non-materielle,une facilitee a-materielle cosmique comme une gelatine  pre-materielle…elle dilate en surplombe des espace qui non resiste sur cette formidable force,de dinamique energetique !... et se disolve aussi le space et des temps

 

…et se faite une egalisationes entre la dynamique energetique distorsionne par sa grande vitesse !..la space,la travese en materialitee,et le time,avec le concurse de la aspecte de vitesse ,des mouvementes energetique et la vitesse  de variabilite des time et de lumiere,qui faite la regaltione entre l'espace et l'energie,et le informationalitee,..et le temps qui est ocupee en tre diferite forme une avec materialitee, une parts avec de-materialisee, qui est speciale pour la coordinatione de la vitese hyper-luminique,et la troisieme parts de l’associate avec de grande dynamique energetique, mouvementes complexes ou le temps est ici des liants des filumus des armonisations energetique! Ces parts est en liessone avec des pouvoire des grafs,Le pouvoire general de s complexes des GRAFS sont des Gardienes /Jandarmes ?/ des temps au de la dynamique energetique explosive ou pre-explosive !

 

Conforme des grafs! et des circulations des emotionalites,des enfantes de la informationalite,.. le fils qui conduire comme le dictone Dao(china) sa mere qui le nourire ! les emotionalites non physique sont de pre filumuri informationale encore non coagualiente en des trace materiele physic aux de la forme materielle,mais elles pouvoire faite le balance sur le piste de informationalitee hyper chargee avec des epicitee des hyper-cognitionne  abstarct mentale !

 

7....Les tracee encefalique comme des aille des baterflys du Pithagora, sont des expresions en petite de cette travaile descrite au pointe 6.et le super conducteure biologique humaine par des grafs sur une scheme energetiuqe et rudimente ancestral de la parafisys Coelomique de la fishs et de la ichtio-saurians,…

 

…sur cette trace je faite la scanations de mes diagnostique medicale instantanee sur cette six plage et decouverte immediatement les zonalizations des troubles qui concerne les affectiones multiple,en retro, en presente or en future,a l’enfance, a la vie embriologique,  et a la vie d'adulte comme une veritable oracle antique qui connaitre perfecte la vie energetique,( comme la Vestala Maxima !)…seule culture universelle qui domine la vie ancestrale des hommes et des animaux,une culture pour salvationne, le coulte de la populationelle de  la surveillance"

 

8..dans cette vie energetique,la verite est tous! cette conditione ne se peute pas claque,  une absolute sinceritee  !

 

Deja ce fini cette lecons 2

 

on KiQuantum MenNeurodynamics tres interesante....reste lire des aspectes .... mais non trop parceque je ne consulte pas des manuelles des 15 ans travaille par  des instructione de temps anterieure et faite la prelucrationne, compositonee par des  mes oreille et des mes pensee..et mes signes  multiples !

 

your sincerely, and best regards Cristian

 

                                                    ***

 

A A C FRACTALS EMBRIONAIRRE WEB POUR BOSE  MARCIAN  GOMEZ.

 

LA    LETTRE – LECONE 3

 

La structure de la glande Calosso-Pineal est une structure au dela pineal LOCUS. Elle reste une coordinationne centre energetique au bivalence hemisferique, avec des routes intercalee...elle reste comme une vrais "Spiritus" des Renascentiste ,…la siege des controle hipertrophique des les tous  organs du l’organisme avec des vitesse hyper-luminique et devienne une accesoire de la Informatisationne universelle (Informationalite emotronique),

 Le -EMOTRONE, est…une super-calculatrice cosmique universale, qui apres de l'exercise se transforme en une supercerveau qui faite des communicationnes instantanee, et previsioniste, …aux « en retro » time instantanee.... et en future , et aussi en presence temps !...

 

… tous cette glande energetique Calosso Pineal  sont des(une) patente biologique,..et les animaux, (nevertebree or vertebre,et biensur les primates,.. et la spece humaine) faiteaient une grande parade avec les informatione qui  leurs les sont fournisseient pour elles,..et d'ailleure et pour nous ,…

 

… les Visualiste or illuminees, et.. tous les grandes Renascentiste et des anciennes savante de la antiquite ! trouveaient en cette manniere lors extraordinaire decouvertes... qui sont pour nous des precise descriptionnes qui ne nous  extasient par lors accurattes et  lors  des clarite !

 

Je suis LA !..... Cette est mon PAYS DE LA RECHERCHE CURRENTE !

 

...Pour toi, SE PRODUISE UNE ASSOCIATIONNE avec une energetique man et une grande anatomiste.. Se sufite..parceque tous voire au begining1 en anglaise le balet de Buterflye de la Pitagora et la visualisatione des glandes sont tres specifique..... l'homme est une hommuncouluse et une fractal ,sa celularite aussi…des part intercellulaire des micro-paneau celulaire qui couverte la celule  sont des fractals ,..et ils construire dans son interieure sont des fractals..

 

La forme esentiel de cettes fractals biologique sont une hexagone avec six borne,et en autre forme… se alipie deviennte accesoire  aux autres deux borne comme des anntenes des insectes a la extremite cefaligue ! …( cette deuxieme forme et une hexagone avec deux antennes !) ,… mais l’homme et l’animal superieure avec ses conceptions de la conscience il  peut deviennne un graf ,…mais une graf avec des obligatione des routes...imperative !

 

…conspectez les grafs….est esssentiel ! parceque tous fractals en mode des confederationes,.. se conformaient a  l’ordre centrale de la glande Calosso pineal,glande energetigue,qui donneraient toujours les ordres ancetre de la Organisateure Coleomique –viteline-ovocitaire par leurs inseminnatione embrionaire dans les premiers joures des embriones,sur la route specifique de la veine Vitelinnes…elles sont les parentes embrionaire des tous les tissus organique,viscerale et encefalique, et glandulaire endocrinienne, aussi la  hypophysys ou Pineal ,aussi la tissu hepatique et la sectionne vasculaire portalic,peri-hepatique ,en speciale que la PITUITARY GLANDE A UNE  ACCELERATORE ENERGETIQUE DE LA CIRCULATIONNEE SANGUINE,DANS SA PARTE SOUS PEDICULAIRE OU EXISTE SON SYSTEME SPECIALE PORTALIC

 

…Cette systeme et une sourse de variabilite(varyabilitie combinatory energetic… combinative) …de la signale energetique qui est le principale systeme de informationalite a tous les tissus,  et a tous les cellules…cette variabilisationne est la cle de la functionalite des tous les fractales biologique…

 

… En principe existe une glande supercoordonateure avec 6(saise-six canale fractalic et graph Hamiltonian cyclic et Landmarks ou Bornes) :

la glande energetique Calosso-Pineal et des glande effecteures : en premiere la glande Pituitary par son system portalic ! et vous inspectez a la attach l’article (the 11 ecrane  of the endocrine gland ) Cette article decrits les glande endocrine qui sont les relees endorine energentique pour transmettre les stimulations et des variabilities (variabilitie)  a tous sont des semnales(signals) energetique subliminaire qui faitaient les semnales de conduisseaient l’organisme en ensemble,une maniere archaique biologique,qui resteaient comme une mecanismme embrionaire,..et de la vie  post–natale quotidienne !

 

Abientot,…

Cristian.

 

                                                        * * *

 

·                   CEA MAI MODERNA SI NOUA MALADIE SYNDROMUL CALCAN, un Little Creutzfeldt  JACOB în pusee funcţionale  dar cu determinism iniţial lezional neurologic central şi medular, DESCRIERE LEZIONALĂ NEUROLOGICĂ cu debut compresiv simptomatologic difuz !(o componentă alergică compresivă distribuită zonal,după aceiaşi hartă a codului patologizant corporal sechelar sau  căpătat la primul debut !) VISUALISE ET AU BEGINNING 1 LE TEXTE COMPELTE …

 

 Et … a la attach Vous devraiez une mostre de la recherche dans cette maniere , elle se denomme :

 

      La derniere maladie que je decouverte le syndrome Calcan..ou la maladie suraigu Little Creutzfeldt Jacob ,avec des troubles functionelle et lesionales,.. en special au registre medulaierre et en sistem Nerveuse Centrale aux encephales, ..en particulier sur une seule hemisphere( la gauche !),…

 

Cette maladie peute donner des malaise especielle, une speciale stade de  depressione,des vertiges aiurissante temporaire,.. et des stades pre-sincopale ou des faiblesses ,ou une faible contracture muscullaires aux muscle dorso-lombairre( ou anti-gravitationale)

une symptomatologie fruste : ,..

 

1./…des troubles psychique,"en attack de panique",…et la depressione constante ! au periode nocturnne et des insomnnies,..

 

2./des troubles cardiaque : des rithms et des ischemie miocardique, et des discretes angine,puis.. apres l’aspecte de pseudo-infarcte incipiente !... ou la agrandissaient tensionele  de la minimale enregistratione …en principale !

 

3./..des troubles gastrique dispeptique,sans pouvoire de demi- manger, ..avec une attack de la faime de deux ou trois momentes par joure irrepresible !,.. comme une faime diabetique,hypo-glucidique,..

 

4/...des troubles pulmonairre comme une pesudo-pneumonie en cronicizatione ou une pseudo-asthme !,…avec des trouble des ventilationnes en disfunctione mechanique et similaire au  une crise legere asmatique !..

 

5/.…des troubles musculaire sur la loge des muscle fessier anti-gravitationelle,..et des syndrome doulereuse lombaire et toracale-cervicale,… cefalee en predispositionne hemisferique gauche ou occipitale  a la cervee,cerebelle gauche,et en casque !,avec des pressionne cerebrale,cefalique,…

 

6/…Au parcourse de la  cette courte ( ?!) Maladie,… se produissent des signals de crises lombairre ,pseudo-sciatique gauche et des troubles des contractionnes discrete musculaire au long de la colone vertebrale,et des masses musculairre fessiere predominent gauche (Le grande oblique, et le

mineur Oblique,et des muscle intervertebrres ,tous anti-gravitationelles),

 

7/…. Se produissent une lentore caracteristique aux couches au lite ,et sur la flexione au de la deflexionnes mineurre du tronc sur l’abdomenne,..

Se produissent des crampes musculaire gambierre mineure,nocturne

 

8/… et en speciale des alteratione de equilibre et des vertige difusse

 

9/..(en speciale vertige interieure qui existe exprimee dans la consciences interieure  mentale !,(une ebriositee specifique signale par des sensibilite centrale –mentale,qui consiste aussi aux dela perdre.. et des faibles des ideationes,..

 

10/…des inconsistence des constructivite des ideationne,.. avec des plusieures " Lapsousses",et de petite vitesse des  ideationne,et une pseudo – absence de 2 - 3  seconde avec le cerveau vide ,pseudo-hipnotizante , mais les maneovreus automatique… de la conduiseraient l’auto reste difuse…il voir/voyaient tous,.. mais reste sans aplicatione de la correctione normale ! mais en 2 seconde le cheuffeur devient competitive,et devient normale a son poste,… et tres atentiffe !).

 

 11./Tous les troubles nerveuse se produire difuse !... sans des signes neurologique !...

 

12/... et dans cette sense elles n’aient pas  des observaient par des specialiste, ni des pacientes,…mais l’anturage l’observaient toujours, et immediatement !

 

13/…et le paciente reste une mirorire faible(ils sont en imposibilite de faite des descriptionne avec accouratece normale !) ,.. et faite des annamnesse incomplectes et mineure,… avec  des grande lacunes involunterre, parceque ils n’observaient pas plusieures  manifestatione anormales,et il lui donne des  explicationnes …aberante ou (et) falses…

 

parceque ses descriptione  semblable que une ambiguite desolante,tandis que le paciente  ne conscientisaient ni les troubles et ny cette origine des ses troubles :

 

1a/…il consideraient que l’origine des elles sont : une difuse stresse de fatigue habituelle de son relatione exterieure,.. et des excces des sont travailles,et de  la vie personnele !

 

2b./le paciente faite des insomnies ou au contraire il dorme tres longue temps, avec une oraire irreguliere et en prolongisationne…

 

3c/..et sa panique le torturaient, et donne une grande insatisfactione qui devienne cronique !

 

4d/..Son comportamente insessisable pour lui, se transformaient en indecise petite absourdite…il ne semble avec sa personalitee normale quotidienne ,a la son service,.. et a la sa maison ! il semble  comme un paciente irritable et qui est stressaient… au mineure motives !

 

 

                                                     * * *

 

SCRISOARE  de la Ciclontz nr : 11

 

In legatura cu pagina de Internet .. o sa incercam sa facem cat mai bine posibil.
De aceea, te rog ca cel mai tarziu duminica dimineata pe la 9 sa ne apucam de treaba, nu mai putem amana pana dupa pranz tarziu ....

Si apoi, mai ma intereseaza daca cei ce iti gazduiesc tie pagina ( Lorin sau cine este) au posibilitatea de a face mici pagini dinamice si in ce limbaj .. Daca ai o adresa de-a vreunui tip care se ocupa de asta da-mi-o ca sa il intreb direct ..
daca nu, m-ar interesa ce fel de limbaj de scripting suporta pe SERVER: PHP, ASP, PERL sau ce altceva ?

In functie de asta sa iai niste decizii asupra solutiei ..

Spor la toate!
ciclot !

                                                                  *** *

 

Godlike Productions -- Forum Archives
newendocrinology.buzau.ro/research.33.html.

Re: ´´Behold a Pale Horse´´



AT THE LEVEL OF THE THYMUS, OF THE CENTRAL NERVOUS SYSTEM: CEREBRAL VENTRICLES, NEUROENDOCRINE DIENCEPHALIC OR SIMPLE – FUNCTIONAL NEUROLOGICAL NUCLEI, OF THE NEOCORTEX (NEWCORTEX) OF THE CYNGULAT GYR, OF THE PIENAL GLAND AND OF THE ASSOCIATED TRACTUS STRUCTURE, “THE
PIENAL GLAND WAY,OR CALOSSO-PINEAL GALND AND HIS SIX LANDMARKS ”–STRIA LATERALIS MEDIALIS OR DORSAL HYPOCAMPUS.

- AT THE LEVEL OF THE GENERAL CIRCULATORY SYSTEM ( FROM THE CEREBRAL FLOOR / THE RAMNIFICATIONS OF THE ABDOMINAL AORTA ) ,



- AT THE LEVEL OF THE VISCERAL STRUCTURES WHICH FROM “THE THYMICAL GLAND’S BUD” IN THE MIDDLE AND INFERIOR MEDIASTINUM (HORIZONTAL PLANE) AND MIDDLE MEDIASTINUM (VERTICAL PLANE) ESPECIAL THE WHOLE SUPERIOR VENA CAVA, THE TRACHEA THE OESOPHAGUS, THE AORTA, THE GANGLIONARY GROUPS, THE PERICARDIUM AND THE LATERAL WALL OF THE RIGHT AURICLE, CONVERING ALL THE REFERENCE POINTS OF THE VERTEBRAL BODIES T2 – T8/T9 (RETRO – MEDIASTINAL ) .



- AT THE LEVEL OF THE
SUPERIOR ABDOMINAL FLOOR (IN THE PROXIMATE – ANATOMICAL AND FUNCTIONAL VECINITY) “BURSA OMENTUM” / OMENTALUM AND ITS  PERI – OESOPHAGICAL PROLONGATIONS.



AFTER ALL, THE LYMPHATIC SYSTEM HAS RECEIVERS SIMILAR TO THOSE THYMICAL (AND OUTSTANDING THYMICAL) PINEAL AND PERI – PINEAL, DISTRIBUTED INTO ALMOST EVERY ORGAN, GROUPED INTO ESTABLISHED AND FLUCTUATING ENERGETICAL FIELDS, IN STATES OF HEALTH AND PATHOLOGY.


WHAT COULD BE THESE ? THEY ARE GROUPS OF TISSUAL NUCLEI (TISSULAR – CELLULAR BEACHES) INSERTED AMONG THE HOST – TISSULAR SYSTEM DISSEMBLED INTO STRUCTURES OF CONNECTIVE (LAX CONJUNCTIVUS) ORIGIN, OF FASCICLE (FASCIALUS TYPE) TYPE (WITH AN EMBRYONIC PAST / EPITELIAL ORIGIN) AND OF A RELATED LYMPHATIC NATURE, FOR EXERTING THE FUNCTIONAL ENERGETIC RECEIVE, AS REAL “ENERGETICAL PLATES” ( FACE TO FACE TO MUSCULAR NEURO – MOTIVE PLATES ) .



THEY ARE ENERGETICAL CO-ORIDNATED BY A THYMICAL – PINEAL SYSTEM (THE TANDEM THYMUS – PINEAL WAY GLAND,OR CALOSSO-PINEAL GLAND ) WHERE THE PINEAL NEST (LOCUS) HAS PROBABLY A SUPERLEADER ROLE, WITH A COORDINATOR NUCLEUS AND THE PINEAL WAY GLAND BY ITS PARTICULAR STRUCTURES :

 

 THE PULSATORY – VIBRATING AXLE, CONTINUING IN ENERGETICAL TIME AND ITS EMITTING AFFERENT POINTS, SO CALLED LANDMARKS OF THE “PINEAL WAY ENDOCRIN GLAND” (INITIALLY CALLED “ACCESSORY AREAS” OF THE PINEAL GLAND).



THE “PINEAL WAY GLAND COMPLEX” HAS A ROLE OF SUPPORTING – TRANSMITTING RESUSCITATING – COORDINATING AND ENERGETICAL ANTICIPATION (IN THE HOLISTIC SENSE, WITHIN THE FRAMEWORKS OF THE DEFINING ENTITY THOUGHT – FEELING – ENERGY, IN HOLISTIC COGNOSCIBLE TIME) EXERTING ITS ACTIONS EITHER AT THE INFERIOR LEVELS OF THE “STATIONS MIRRORS - SCREEN”, OR UPON PINEAL WAY GLAND WHICH OFTEN IMPOSES IT TO TAKE BACK THE NORMAL ACTIVITY, OPENING THE SCREEN / THE OBSTACLE.


THE MOST IMPORTANT ROLE IS THE ENERGETICAL ROLE OF HOLISTIC REMEMBER, KEEPER OF THE ENERGETICAL WOMB PATERN, IMMUTABLE GENETIC HOLISTIC PATTERN WHICH IS THE CONTINUER AND THE KEEPER OF THE INDIVIDUAL ENERGETICAL STAMP, A QVASI – UNIQUE PARTICULAR ALLOY, INDEPENDENT IN THE HOLISTIC ENTITY “EMOTION – THOUGHT - ENERGY” WHICH JOINS THE INDIVIDUAL “BIOS” TO THE CONSTELLATIONAL TYPE TO WHOM IT BELONGS.

newendocrinology.buzau.ro/research.33.html

 

                                                                      **  *** *

SCRISOARE NR 12 :

 

Bose Marcian Gomez of U.S.A.:

 

Thank you very much Christian and congratulations !

 

If I haven't get in touch with you more frequently is due to time reasons.

 

 I'm teaching at Florida International University and till now, there's has been no way to be with a time reserve for other activities.

 

Bose Marcian  Gomez /

 

Traducere:

 

Merci beaucoup Christian et les félicitations!

 

 Si j'ai pour ne pas obtenir dans le contact avec vous est plus fréquemment dû aux raisons de temps.

 

 Je suis enseignement à l'université internationale de la Floride et jusqu'à maintenant, il y a n'a été aucune manière d'être avec une réservation de temps pour d'autres activités.

 

 Bose Marcian Gomez /

 

                                                       * * **

RĂSPUNS  NR :12

DE LA CRISTIAN

 

Tres hereux pour votre satisfaction..

La tradivite des contact epistolaire  est insesissable !

Mais je me faite mes lecons et je viene pour vous avec des idees generale de sintese pour la formatione d'energie dans le corpus, les regularisations des cette energie pour se deffinitive en  perfect armonieuse( ou en armonnie perfecte):

…ici sont  seize (six) type energetique avec des trois super -type  insemblaible(?) puis se peute discute de la conservationne de l'energie,et des Complexs de la  regulatrice energetique : le Maitre Calosso – Pineal et les secondaires avec des clasee ierachisee:

 

·                     A.classe/   la pituitare-hipophysys,..

 

·                     B.classe /  la glande thymic avec ses seize(six) modulatrice super – chakra (des fleures multi facetee,avec des petales, diferite en noumerau,pour chaques positionnes,particulierre,..qui par  les variations des commande centrale et construisaient de filumus energetique,elles debordee des armonie energetique,.. et puis avec des viteses diferentes expulse pour correctione les locus et des zones malade ,avec des energie  disstorsionee ,et en course des dezintegrationne et en de –materialisationne !...

 

·                     C.classe/ le glande Thyroide encephalique et le glande Thyroide abdominale : le vrais Pancreas !,.. avec ses corps digitiforme  bouree des petite microzones des reglationne  allumee des transformatione des energie catastrophique  du Renne Thome ,.. par corectione en energie  aromonieusse,…en activitee thaumaturgique,..

 

·                     D.classe/ des Crossroads vasculaire importante comme sur exemple le systeme Portalic hepatique*(l’extremitee proximale contre–hepatique ,et l'Accelerateure energetic portalic* pituitary, et des vaseux comunicantes* vasculaire d’origine vitelline –umbilicalle et..

 

·                     E.classe/ des formatione veneuse  de l'artifice ancienne archaique de la circulatione sanguine initiale  embrionaire, des son plexus choridales(ou  choroidienne) encephalique,des ventricule laterales hemispherique etc… et ses bags(sachs) tous les vesicule normale et des bags embrionaire : Rathke,Sessel etc. le Coelom,l’Archenterone, la Bourse epiplooique,les sacs peritoneale,.. vesicule vitelline,Le sinus cerebral recte,les crossroads de la veine illiaque profonde

 

·                     Tous ces elementaire zone anatomique aient des role energetique de supervisee,en contrôle ,ou des expansionaient, et des augmentee les Law energie(faible et subliminaire,des energie pour conduire des signales de la glande Calosso- pineal,encephalique,est des cerveau abdominale qui consiste par des hemisphere( des lobes hepatique,de la fois,… Assistee Du Systeme Portalic Hepatique,comme une vrais cerveau abdominale energetique,qui faietaient embriologique la agrandissaient des organs viscerale,en en periode post- natale conduissaient les activitees functionelles ,en principale les echelonne de les Glandes endocrine energetique thaumaturgique, subliminaire (en anglaise E.R.E.E.T.E.(avec… a  la baisse energie /law energie/,.. avec des veriabilitatione combinatorique de la informationalite  des Graf _ Fractales,.. pour des comunicationnes specifique archaique,..ou de la nevertebrees … les mollousc  de la Cretacic periode : Classe Gasteropodique Lamellibranhiate,onicho- branhiate /Aplysia,Undo,.. ou eulebranhiate Anodontata,et Fimbria… les premiere animale marine qui avaient des system portalic reine-hepatique !,depourative-excreteure et nutrittive ,combinee)

 

    A la salute

    Cristian

    Grande succese pour les meriteus travailleurs scientifique !

 

                                                            * **

 

 

 

SCRISOARE NR 13 :

 

Draga domnule Ottorobaru Marcel am fost Întirziat pentru ca am avut de bagat aproape 15 articole pe site si l-am asteptat pe mircea ! Aceasta treaba s-a aranjat!

 

 iata ca iţi trimit si ultimul articole pe care nu-l ai pe mail ! Banuiesc ca nu s-a mai produs nici-o aparitie pe firmamentele buzoiene.... asta ramine desigur numai la latitudinea lor eu am fost conscevnet să le trimit  toate articolele,  tuturor gazetelor buzoiene si episcopiei!

 

·                    MINUNEA CARE A DUS EUROPA LA TIMPUL STABILIZĂ RII STATALE !..ŞI A CONTINUAT AŞEZAREA ORTODOXIEI !  ŞI CONSTRUIREA POPORULUI ROMÂN !..IAR ROMANIA  LA AFLAREA SA CA STAT !ORTODOXIA A FOST PENTRU ŢĂRILE DUNARENE  ,O MINUNATĂ BASILICĂ A ÎNŢELEGERILOR PRIN CAPII CREŞTINĂTĂŢII DE RĂSĂRIT !

 

 

 Intentionez sa scriu rapid în septembrie noul roman legat de Sava Gotul ! ceva de dimensiunea celei numite Căderea Bizanţului sau Vulturul,sau alte romane de aceste tip (scrise de Vintilă Corbu). 

 

Te rog sa crezi ca SAVA GOTUL a fost scris fără documentare !..(numai vizualizarea mea tehnică energetica! )...iar dupa ce am facut o documentare temeinica am scos sintagmele care le vei gasi la titlul Caietele lui Sava Gotul si…. am descoperit ca acesta este un mare precursor al diplomatiei rominesti si europene si a insemnat pentru Europa si ortodoxie o foarte mare personalitate pe plan european si strategică pentru ortodoxie bizantină şi românească !

 

 VEŢI GASI ÎN ACEST ARTICOL O SUPERBĂ CONSTRUCŢIE CARE M-A FERMECAT ! ,…

 

Buzoieni !... trebuie sa vă dati seama CĂ am avut o enorma personalitate din perioada timpurilor secolului IV  de STATURĂ EUROPEANĂ : Teolog maximum,  Apostol al obştiilor, militar, diplomat de taină !,..duhovnic de taină al Sinodului ortodox şi Schimbător al ordinei europene!... ca PĂSTRĂTOR AL PUTERNICII ORTODOXII …. si a cărui moarte,… A FOST !..

 

 Este de fapt o executie !,… (ca urmare a unor intrigi suspuse combinate de o înţelegere între împaratul bizantin Valens si Athanaric Gotul !,…şi teologii arianişti anti-ortodocşi ! ) …

 

Aceasta a determinat susţinerea Bizanţului, şi a Romaniei ca ţară viitoare, şi a ortodoxiei,..ca trainică religie !

 

Şi a continuat aşezarea ortodoxiei ! şi construirea poporului român !.. cu amestecul autohtonilor şi al goţilor creştinaţi ÎN ORTODOXIE ÎN TOTALITATE !... ŞI RĂMAŞI ALĂTURI DE NOI !,...

 

Un amestec tot mai desăvârşit al Obştilor creştine comune şi vecine ,.. apoi chiar ÎNRUDITE,.. înrămurite,.. de aceeaşi puternică credinţă !..Cu un mare viitor statal şi etnic, prin asimilare şi înrudire,..consimţită,.. şi paşnică !

 

 …ducînd la naşterea statală a principatelor romîne peste aproape 100 de ani ,…în toate colţurile Daciei Felix !

 

… Sunt entuziasmat de acesta descoperire(ea este formidabilă şi documentată, nu înţeleg ,decât prin neaşezarea tuturor faptelor la un loc ! ….dece acest lucru nu a fost observat semnalat de Anteriori ,..până nici de marele istoric Nicolae Iorga(care parcă a bagatelizat evenimentul,nedorind  să sesizeze ascuţimea evenimentelor ..şi chiar să dorească desluşirea lor !) ,... ( bănuiesc ca şi tehnica mea de vizionare energetică mi-a adus un factor puternic de susţinere si de emoţionala documentare !) 

 

Şi am de gind sa o exploatez la maximum !,..

 

 Acest roman ar putea sa fie piatra unghiulară pentru urmatorii zeci de ani in literartura istorică  românească ! ,...

 

Tot ceea ce susţin a fost real şi numai pricini de secret duhovnicesc a oprit  naşterea adevarurilor aşa de tîrziu !,.. prin această pornire energetică de  lămurire şi de scotocire,… avută inspirat de mine !...

 

De fapt izvoarele istorice ecumenice ortodoxe spun acest lucru printre rânduri !... ( cine oare ar fi putut aşa de bine să le descifreze ??...erau ocupaţi sau nu le-a venit  această idee de sinteză ,...cine ştie ?)

…Totul este însă extrem de elocvent !! 

 

Marturisesc ca am folosit tehnicile mele de vizualizare emoţională ,pe care le-am aplicat aşa într-o doară,..si pe baza lor am contactat întîmplările !... aşa cum eu le-am povestit în primul articol : Martirajul lui Sava Gotul datat 20-24 iulie, sau chiar  3 -5 august,… prin mici complectări date de gîndirea mea !

 

Mirat de ceea ce a rezultat am trecut în ultimile 2 săptămîni,.. între 10 august şi 24 august!.. la studierea de pe internet a tuturor articolelor (creştine române ortodoxe,.. şi franceze,…catolice ) referitoare la izvoarele religioase istorice,…PENTRU  CA SĂ AJUNG LA ARTICOLUL  DE SINTEZĂ PE MARGINEA EXPRESIILOR DE VIZIONARE ENERGETICĂ,ÎNTĂI GÂDITE ŞI ANALIZATE ,şi apoi redate la ceea ce au devenit ” Caietele Lui Sava Gotul ”,… şi la definitivarea acestui articol ( datat 16-18 august ) cu partea finală de politică si diplomaţia creştin ortodoxă ( a celor două Sinoade Ecumenice din secolul IV înainte de moartea/asasinarea lui Sava Gotul ! )…

 

    Aceste  izvoare mi-au certificat amploarea dezvăluirilor din vizionarea tehnică şi mi-au aprins  interesul la  maxim,… ele au certificat tot ceea ce gîndisem şi simţisem emoţional ,.. în limbajul Energetic subliminar ,…

Adevăr în… adevăr !

 

… mai ales că nu îmi promisesem iniţial nimic !,… de acest fel !?( O SIMPLĂ CONSULTAŢIE ENERGETICĂ A MOMENTULUI CHINURILOR  ANTERIOARE MARTIRAJULUI !),…dar apoi m-am lăsat dus de val !... simţind intuitiv filonul aurifer al evenimentelor,.. Şi mai ales fiind cucerit de personalitatea extrem de convingătoare a celui care a trăit şi suferit chinul înecului cu blîndeţe nesfîrşită ! ca un netemător creştin faţă de silniciile prigonitorilor săi în repetate rînduri,…( eu înregistrasem 3 momente de prigonire pe parcursul a 6 luni înnaintea martirajului !,.. şi tot la fel trei încarcerări de chinuire cruntă, urmate de eliberări temporare (probabil SE URMAREA : fie aspectul abjurarii publice sau chiar întoarcerea la statutul de vîndut ,ca unealtă a Arianiştilor , Ştiut că mare Sa  personalitate, avea un ascendent asupra militarilor şi populaţiei autohtone şi Gotice,..ca fost Om al Obştilor şi al Sinodului Ortodox !,…

 

….sau poate se încerca dibaci prinderea întregii filiere din ramura Gotică militară devotată Sinodului  orthodox,.. deveniţi nesiguri ca forţă militară pentru ambele tabere aflate în conflict :  Împăratul roman arian Valens şi principele – Rege Athanaric păgân,…păgubitul duplicitar, dar lăsat încă în autoritate  Sa statală,.. ca factor diplomatic de manevră al împărăţiei romane mutate în Constantinopol,.. încă de înaintaşi !

 

Şi izvoarele istorice au confirmat toate cele trei incarcerări si chinurile repetate la care a fost supus,cu eliberări temporare,prin aşa zişi paznici mişâloşi ,sau conducători care-l spocoteau inofensiv … ?

contrar părerii Regelui Athanaric,.. şi al deznodământului militar  relativ recent… catastrofic pentru putera gotică păgînă !

 

De fapt de o mare importanţă au fost tehnicile de vizionare iniţiale care au definit personaliatatea Martirului Sfânt Sava Gotul,..privind perioadele sale alternative de viaţă,.. si drumurile făcute în menirea Sa !,..(starea sa de sănătate,.. leziunile suferite ,.. urmele lor !)…

 

A fost o experienţă minunată, şi satisfacţia ulterioară maximă,…cînd am văzut că mărturiile istorice.. îmi sprijineau simţirile, cu o amploare de veridicitate credibilă ! ….

 

Paralel am continuat munca profesională cu  citologie, clonare,comunicare dintre embrion si mamă ,...

…fiind fericit ca încă de la 2001 un mare profesor Italian de la Universitatea catolică din Roma SALAVATORE MANCUSO a descris din punct de vedere biologic-biochimic aceste legaturi asa cum le-am constatat eu in articolele mele despre Comunicare Embrion - Mamă încă din toamna  anului 2004! 

( pe care insa le-am detailat concret !... din punct de vedere energetic !),

 

vei gasi aceste date în ;

SCOARTZA PRAVILA ECUMENICA GÂND_DE_CAL.GAZETTE. pe care o ai in attach !

Cu multe salutari  si sanatate Cristian Calcan

 

----- Original Message -----

From: Ottorobaru Marcel

To: Cristian Calcan

Sent: Tuesday, August 31, 2005 9:41 AM

Subject: Toate bune

 

Dle Dr.Calcan,

E atat de simplu sa scrii un e-mail, dar foarte greu sa incepi sa-l scrii!  

Am fost ocupat cu una cu alta. Am primit textele. Mai am doua de citit.

Va doresc numai bine!

 

OTTOROBARU MARCEL.

                                                             *  * *

 

 

·                    CREŞTINISMUL TIMPURIU : GALIA,GERMANIA,ITALIA

PERSECUTIONS DES GOTHS !

 

 

GALIA  ET LES GOTHS :  @@@

PERSÉCUTIONS DES GOTHS. En Gaule, vers 374.

 

En 374, la poussée des barbares jeta sur la Gaule les nations qui avaient vécu jusque-là au delà du Rhin, Alains, Goths, qui débordèrent sur l'Italie par les Alpes illyriennes, sur la Gaule parle haut Danube. «Tout est mêlé, dit Chateaubriand, hommes, armes, habitudes, vêtements ; les anneaux de fer, les peaux de bêtes, les tuniques étroites, les corps velus et tatoués, les casaques de tête de loup, les saies bigarrées, haches, frondes, crochets, massues, filets de cuir, flèches armées d'os pointus ; les uns anthropophages et se parant de la peau des vaincus ; les autres adorant des épées et des monstres ; ceux-ci à cheval sur des rennes ; ceux-là en barques, en chariots. Ce qu'ils avaient de commun, c'était le mépris de la vie, la soif du sang, et la fureur de détruire. »

                                                  

                                             * * *

SIDOINE A L'ÉVÊQUE BASILE.

(trad. d'Eugène Baret).

 

Par la grâce de Dieu, et par un exemple nouveau en notre temps, il existe entre nous de vieux liens d'amitié, et il y a longtemps que nous nous aimons tous deux de la même manière. Mais, si je regarde à nos consciences, c'est toi qui es mon patron, quoiqu'il y ait quelque témérité et arrogance à parler ainsi ; car telles sont mes iniquités que toute l'efficacité de tes prières pourrait à peine me relever de la fréquence de mes chutes. Donc, comme tu es doublement mon seigneur et par ton patronage et par ton affection, et comme je me souviens très bien de la force de ta raison et de la puissance de ta parole, moi qui t'ai vu transpercer du glaive de tes témoignages spirituels le

 

309

 

Goth Mohadarius tout armé des traits de l'hérésie arienne, c'est avec toute raison — soit dit avec les respects et les égards . que je dois aux autres évêques — que je m'adresse à toi pour déplorer la façon dont le loup de ces contrées qu'engraissent les péchés des âmes qui périssent, ronge les barrières des beriea de l'Eglise et les poursuit en secret des morsures de ses 'dents encore trop mal connues. Car l'antique ennemi, pour fondre plus aisément sur les brebis bêlantes, commence par menacer la tête des pasteurs pendant leur sommeil. Et moi-même, je qe me connais pas assez peu pour oublier que je suis sous le poids d'une conscience dont les souillures ont besoin d'être lavées dans des larmes continuelles ; toutefois, avec le secours du Christ, j'espère voir un jour ces ordures enlevées par le râteau mystique de tes prières. Mais comme l'intérêt du salut public l'emporte sur la honte de mes fautes privées, dût-on par une interprétation peu favorable blâmer mon zèle pour la foi, la crainte d'être accusé d'orgueil ne me fera pas déserter la cause de la vérité.

Il ne nous appartient pas, ni à moi pécheur de récriminer, ni à toi, saint pontife, d'examiner pourquoi Evarix, roi des Goths, après avoir méconnu et foulé aux pieds l'ancien traité, défend par les armes ou étend les limites de son empire. Il y a plus : si tu veux connaître mon sentiment, il est dans l'ordre, dirais-je, que le riche soit vêtu de pourpre et de lin, et que Lazare soit frappé d'ulcères et de pauvreté; il est dans l'ordre, selon l'allégorie de cette Egypte où nous vivons, que Pharaon marche ceint du diadème, et l'Israélite avec son panier ; il est dans l'ordre que, dans la fournaise de cette Babylone figurée où nous cuisons, nous déplorions avec Jérémie, par des soupirs et des lamentations, le sort de la Jérusalem céleste, et qu'Assur tonnant en royal appareil insulte au Saint des Saints. Pour moi, comparant le bonheur fugitif de ce monde avec les futures béatitudes, je supporte plus patiemment les calamités publiques. D'abord, si je considère ce que je mérite, quelques malheurs qui puissent m'arriver doivent me paraître légers ; de plus, je tiens pour certain que c'est pour le plus grand bien de l'homme intérieur que sur l'aire de ce monde l'homme extérieur voit broyé sous le fléau de toutes sortes de souffrances.

 

310

 

Toutefois ce roi des Goths, si redoutable par les forces dont il dispose, je crains qu'il ne tourne ses armes moins contre les murailles romaines que contre la loi du Christ. Telle est, dit-on, son horreur physique et morale pour le seul nom de catholique, qu'on se demande s'il n'est pas plutôt le chef de sa secte que le roi de sa nation. A la puissance de ses armes il unit l'ardeur du courage, la vigueur de la jeunesse ; sa seule erreur est de croire que c'est pour l'intérêt de la religion légitime qu'il obtient les succès de ses négociations et de ses conseils, tandis qu'ils ne doivent aboutir qu'à un bonheur terrestre. Apprenez donc promptement quels sont les maux secrets de la religion catholique, afin que vous vous hâtiez d'y apporter publiquement un remède. Les villes de Bordeaux, de Périgueux, de Rodez, de Limoges, de Javols, d'Eauze, de Bazas, de Comminges, d'Auch, ainsi que d'autres, en beaucoup plus grand nombre, ont vu leurs pontifes mis à mort ; de nouveaux évêques n'ont pas été nommés à la place de ceux qui ne sont plus ; les ordres mineurs ont cessé d'être conférés ; de là des ruines spirituelles dans une vaste étendue.

Ces ruines augmentent tous les jours, cela est certain, par le vide que laisse la mort des pontifes, ce qui pourra amener non seulement le triomphe des hérétiques du temps présent, mais le retour de toutes les hérésies des temps passés ; tous les peuples privés de leurs pontifes succombent sous la douleur de voir interrompre les traditions de la foi. Dans les diocèses, dans les paroisses, tout est à l'abandon. Ici, des églises dont le toit pourri s'écroule, ailleurs, les gonds des portes ont été arrachés, l'entrée des basiliques est obstruée de ronces et d'épines. On voit les troupeaux couchés dans leurs vestibules béants, et même, ô douleur! paissant l'herbe qui croît verdoyante aux flancs des autels. La solitude ne règne pas seulement dans les paroisses des campagnes ; même dans les églises des villes les assemblées des fidèles deviennent plus rares. Quelle consolation peut leur rester, en effet, quand ils voient périr, non seulement la discipline ecclésiastique, niais les souvenirs mêmes de l'Eglise ? Lorsqu'un prêtre vient à mourir, si la bénédiction épiscopale ne lui donne pas immédiatement un successeur, c'est le sacerdoce, non le prêtre, qui meurt dans cette église. Et alors quel espoir reste-t-il quand la fin d'un homme amène celle du service religieux ?

 

311

 

Regardez de plus haut aux pertes qu'éprouvent les membres de l'Eglise : vous n'avez pas de peine à comprendre qu'autant il meurt d'évêques, autant il est de peuples dont la foi est en péril. Je ne dis rien de vos évêques Crocus et Simplicius, qui, expulsés des sièges qui leur étaient confiés, souffrent dans un exil commun des peines différentes : l'un s'afflige de ne plus voir les lieux où il voudrait revenir, l'autre d'être dans le voisinage de lieux où il ne revient pas. Tu te trouves placé au milieu des très saints pontifes Léontius, Faustus, Græcus, par ta résidence, par ton rang, par ton affection. C'est de vous que procèdent les maux des alliances, par vous que se transmettent les pactes entre les deux empires et leurs conditions. Faites en sorte que la condition principale de la paix et de la concorde soit que l'on nous permette de faire des ordinations d'évêques, de façon que les peuples des Gaules que renfermeront les limites de l'empire des Goths nous appartiennent par la loi, s'ils doivent cesser de nous appartenir aux termes des traités.

 

Haut du document

 

PERSÉCUTIONS DES BARBARES. AU IVe SIÉCLE

 

S. JÉRÔME, Epist. LX ad Heliodorum, § 16.

 

Je ne puis sans horreur décrire toutes les calamités de notre temps. Depuis plus de vingt ans, on voit couler chaque jour le sang humain entre Constantinople et les Alpes Juliennes. La Scythie, la Thrace, la Macédoine thessalonique, l'Achaïe, l'Epire, la Dalmatie, les deux Pannonies, sont la proie des Goths, des Sarmates, des Quades, des Alains, des Huns, des Vandales, des Marcomans.

Combien de femmes illustres, combien de vierges consacrées à Dieu, combien d'autres personnes du sexe, également distinguées par le mérite et par la naissance, ont été victimes des outrages de ces brutes ! On a vu des évêques mis aux fers, des prêtres et des clercs égorgés, des églises détruites, des autels de Jésus-Christ changés en écuries, des reliques de martyrs tirées de leurs tombeaux.

 Par-tout deuil et gémissement, partout et à toute heure la mort présente et inévitable. Hélas ! nous regardons tomber toute la puissance et toute la gloire de l'empire romain et notre orgueil demeure debout parmi tant de ruines ! Quel n'est pas aujourd'hui l'abîme de désolation où sont plongés les Corinthiens, les Athéniens, les Lacédémoniens et tous les autres Grecs courbés sous le joug des barbares ! Je ne nomme que quelques villes, jadis elles étaient des royaumes. L'Orient semblait à couvert de tous ces malheurs, et la seule consternation des peuples, alarmés du bruit qui s'en répandait partout, les lui faisait sentir. Mais enfin, l'année dernière, des loups, non pas de l'Arabie, mais du Septentrion, sortis des extrémités du Caucase, ravagèrent en peu de temps toutes ses provinces. Combien de monastères ces barbares ne prirent-ils pas ! combien

 

313

 

de fleuves ne firent-ils pas rougir du sang humain ! que de monde ils traînèrent en esclavage ! Antioche et toutes les villes qu'arrosent l'Halis, le Cidnus, l'Oronte et l'Euphrate, furent assiégées ; et l'Arabie, la Phénicie, la Palestine et l'Egypte épouvantées, semblaient n'attendre plus que des fers.

Quand j'aurais les cent voix de la renommée, fût-ce une voix de fer, je ne pourrais énumérer tous les maux qu'on a eu à souffrir.

 

 

Vers attribués à saint Prosper d'Aquitaine, touchant l'invasion de la Gaule en 406 (1).

 

Voilà de grands mois écoulés, sans que vous ayez écrit une seule page de vers. Quelle a pu être la cause de ces longs silences? Quelle douleur comprime votre mélancolique génie ? Je sais bien que les lourdes angoisses de l'heure présente pénètrent jusqu'à la poésie, mais elle a des cordes pour exprimer la tristesse. Et si les malheurs de ce monde bouleversé vous étreignent et si l'Océan soulevé n'offre que l'asile d'une seule barque, c'est une raison de plus pour conserver dans l'étude notre vigueur intacte. Ce qui doit durer s'effraierait-il de la chute de ce qui est périssable ?

Heureux, dites-vous, celui à qui Dieu accorde de traverser de pareils temps, en gardant son esprit libre ; où est celui que n'ébranle pas le désastre environnant et qui peut passer intrépide à travers les flammes et à travers les eaux? Nous, au milieu d'une si grande tourmente, faibles et épars, nous sommes atteints et nous tombons. Et lorsque l'image de la patrie fumante envahit notre esprit et que nos yeux, où qu'ils se tournent, ne voient que mort, nous sommes brisés et nous nous livrons sans mesure à nos pleurs.

Notre pitié s'aigrit et tourne en plaintes.

Ils sont même quelques-uns qui ne se font pas faute d'augmenter le trouble des âmes et qui poursuivent les coeurs blessés des dards de leurs langues.

 

314

 

Eh bien ! disent-ils, expliquez-nous les causes, vous qui croyez que les vicissitudes des choses et des hommes se déroulent régies par la volonté de Dieu. Pour quel crime commis tant de villes ont-elles péri à la fois ? Quel mal ont mérité tant de contrées et tant de peuples ? Quand même l'Océan tout entier se serait répandu sur les champs de la Gaule, certes sur les vastes eaux eussent surnagé plus de nos troupeaux, plus de nos récoltes, — je ne parle pas de nos vignes ou de nos oliviers, — qu'il n'en survit ; moins d'édifices auraient été engloutis que n'en a détruit l'incendie.

 

 Quant aux rares maisons qui restent debout, leur abandon est encore plus triste à voir. Et, si cela ne fait pas assez de malheur! hélas ! voilà dix ans que dure le carnage et que nous sommes égorgés par le fer des Vandales et des Goths.

 

 Ni nos châteaux sur Ies rochers, ni nos citadelles perchées sur les montagnes, ni les fleuves protégeant nos villes n'ont pu nous préserver des ruses et des fureurs des barbares. Nous avons touché les extrémités de la souffrance. Je ne parlerai pas du peuple exterminé sans distinction, la mort des magistrats n'arrêtait pas la furie des vainqueurs. Peut-être que les plus âgés expièrent leurs offenses envers Dieu, mais les enfants innocents ? mais les jeunes filles ? dans leur vie trop courte manquait la place pour avoir prévariqué. Pourquoi Dieu a-t-il permis que le feu ravageât ses temples ? Pourquoi les vases sacrés ont-ils été profanés ? Leur pureté n'a pas défendu les vierges, ni leur piété les veuves.

 

 Même ceux qui passaient leur vie en des antres déserts, louant Dieu, nuit et jour, ont été tués comme de simples profanes. Le même tourbillon a emporté les bons et les méchants. Le respect de leur nom auguste n'a pas empêché les prêtres d'être suppliciés pêle-mêle avec le peuple misérable.

 

Ils ont été déchirés des mêmes fouets, brûlés du même feu et sous les mêmes chaînes leurs mains ont été meurtries. Et toi aussi, couvert de poussière, au milieu des chars et des bataillons goths, évêque, tu as marché un dur chemin et porté ta charge, en ce jour où notre saint vieux prélat, banni de sa ville brûlée, emmena, pasteur exilé, ses brebis blessées.

Mettons encore, si vous voulez, tout cela sur le compte des horreurs de la guerre; il ne saurait régner de l'ordre en ces temps maudits.

 

315

 

Mais peut-être que dans les temps de paix Dieu daigne davantage avoir souci des choses du monde. Revoyons donc les temps anciens, et ajoutons-y ce que nous avons pu voir nous-mêmes. Toujours nous trouvons très grande la place faite aux gens injustes, et presque nulle la part accordée aux bons opprimés.

 

 Celui qui a été violent, atroce, perfide, avare, celui dont le coeur est sans foi et le visage sans pudeur, celui-là tous l'admirent, l'aiment, le respectent, l'honorent. A lui les faisceaux! à lui les richesses !

 

Au contraire, le juste qui s'applique à mener une existence pure et sans crime reste méprisé, pauvre, en exécration aux jeunes gens et aux vieillards, et il vit comme un exilé dans tous les pays du monde. Et pendant que l'impie triomphe et que rien n'entame sa robuste maturité, les plus cruelles disgrâces le cessent de frapper l'homme pieux.

 

 C'est le mensonge qui l'emporte devant la justice, et c'est la vérité qui se débat ; la peine est pour l'innocent, le salut pour le coupable. L'adultère caché se joue des saints mystères, le blasphème franchit serein le seuil du temple. Si du haut de son trône Dieu s'inquiétait de nos affaires et du gouvernement du monde , on ne verrait plus le crime échapper au châtiment vengeur, ou bien la vertu seule pourrait trouver place sur la terre.

 

Réponse à ces attaques contre la Providence.

 

L'un gémit parce qu'on lui a pris son argent ou son or, parce qu'on lui a enlevé sa vaisselle et parce que les femmes des Goths se sont partagé ses bijoux. L'autre pleure son bétail emmené, ses maisons brûlées, son vin bu. Mais le sage serviteur du Christ n'a rien perdu, car il méprisait toutes ces choses, et dès le premier jour il avait tout placé au ciel. Que si dans la tempête quelque objet de ce monde auquel il tenait encore, vient à se perdre, il subit courageusement sa disgrâce, et assuré de l'honneur qui lui a été promis, il n'a de hâte que d'en finir avec le combat qu'est la vie.

 

Mais toi, qui pleures des champs saccagés, des maisons désertes ou la destruction d'une ville brûlée, ne ferais-tu mieux de donner des larmes à tes propres ruines. Regarde donc plutôt les dévastations profondes de ton coeur, ton

 

316

 

honneur couvert d'immondices et les ennemis installés dans la citadelle de ton âme captive. Si au moins ils n'y avaient pas eu accès par toutes les portes, si tu n'avais pas prêté d'instruments à ta propre défaite, les restes de ces beaux monuments attesteraient au moins le dévouement dépensé dans la lutte. Mais ici les ruines mêmes parlent contre la lâcheté du chef et nous reprochent leur catastrophe et la nôtre. Vois en toi les cendres de tes temples, les bustes de tes gloires couchés à terre : ah ! dans la cour de notre coeur ravagé, pleurons, troupe captive, les splendides vases de Dieu, les autels augustes, les sanctuaires du Christ, les trésors d'éloquence et de vertu qui y étaient enfermés et le sceptre de la croix et le diadème de l'honneur qu'on nous a pris.

 

Haut du document

 

LE MARTYRE DE SAINT NICAISE ÉVÊQUE DE REIMS. LE 14 DÉCEMBRE DE L'ANNÉE 407.

 

Les Eglises du nord de la Gaule, quoique parvenues assez tard à une existence officielle, s'étaient bien vite dédommagées. « Chaque jour qui s'écoulait, dit M. Kurth, marquait un progrès pour les chrétientés de la Gaule du nord. Bientôt elle fut à même de payer sa dette aux Eglises du midi. C'est un enfant de Toul, saint Honorat, qui alla fonder, en 405, cet illustre monastère de Lérins, foyer de la vie monastique en Gaule et pépinière de l'épiscopat gaulois. C'est un fils de Trèves, Salvien, qui brilla au premier rang des écrivains ecclésiastiques du cinquième siècle, et dont la pathétique éloquence n'a pas vieilli pour l'histoire. C'est à Trèves encore, dans la société du saint prêtre Banosus, que se développa la vocation religieuse de saint Jérôme ; et si on se rappelle que cette ville a eu pour professeur Lattante et pour élève Ambroise, on trouvera que l'Eglise de Belgique n'a pas été inutile à l'Eglise universelle.

 

« On ne comprendrait pas bien le grand rôle réservé à cette Eglise dans l'histoire de la jeunesse du monde moderne, si à l'étude de sa vie intime on n'ajoutait celle de ses organismes essentiels.

 

Comme l'Eglise universelle elle-même, l'Eglise des Gaules alors était une fédération de diocèses reliés entre eux par la communion, par les assemblées conciliaires et par l'obéissance à l'autorité du Souverain Pontife. En dehors de ce triple et puissant élément d'unité, toute son activité et toute sa vie résidaient dans les groupes diocésains.

Chaque diocèse était comme une monarchie locale dont l'évêque était le chef religieux et tendait à devenir le chef temporel. Chef religieux, il était la source de l'autorité, le gardien de la discipline, le dispensateur

 

318

 

des sacrements, l'administrateur de la charité, le protecteur-né de tout ce qui était pauvre, faible, souffrant ou abandonné. Chacune de ces attributions concentrait dans ses mains une somme proportionnée d'autorité et d'influence.

L'Etat lui-même avait reconnu et affermi cette influence en accordant à l'épiscopat les deux grands privilèges qui lui garantissaient l'indépendance : je veux dire l'exemption des charges publiques et la juridiction autonome. Les constitutions lui accordaient même une part d'intervention dans la juridiction séculière, chaque fois qu'une cause touchait particulièrement à la morale ou au domaine religieux. La confiance du peuple allait plus loin. N'ayant plus foi dans les institutions civiles, ils s'habituèrent à confier la défense de tous leurs intérêts aux autorités ecclésiastiques.

 

 Ils ne se préoccupèrent pas de faire le départ du spirituel et du temporel : ils donnèrent tous les pouvoirs à qui rendait tous les services. Sans l'avoir cherché, en vertu de sa seule mission religieuse et grâce à l'affaiblissement de l'Etat, les évêques se trouvèrent chargés du gouvernement de leur côté, c'est-à-dire de leurs diocèses Gouverneurs sans mandat officiel, il est vrai, mais d'autant plus obéis que tout ce qui avait un caractère officiel inspirait plus de défiance et d'aversion, ils furent, en Gaule surtout, les bons génies du monde agonisant. Ils fermèrent les plaies que l'Etat ouvrait ; ils firent des prodiges de dévouement et de charité. Les évêques, dit un historien protestant parlant de la Gaule pratiquèrent alors la bienfaisance dans des proportions que le monde n'a peut-être jamais revues. »

           

Telle était la situation lorsque éclata la catastrophe de 406.

 

Ce fut un coup terrible pour les chrétientés de la Gaule septentrionale. Nous ne savons que peu de chose de ces jours pleins de troubles et de terreurs, où l'histoire même se taisait, comme écrasée par l'immensité des souffrances qu'il eût fallu enregistrer. Même les quelques souvenirs qu'en ont gardés les peuples ont été brouillés et, confondus avec celui de l'invasion hunnique, arrivée un demi-siècle plus tard. Un seul des épisodes consignés par l'hagiographie peut être rapporté avec certitude aux désastres de 406;

 

319

 

il s'agit de la mort du vénérable pontife de Reims, saint Nicaise, égorgé par les Vandales au milieu de son troupeau qu'il n'avait pas voulu abandonner. »  !!

 

                                                           @@@

V. — Gaules.

 

L'introduction du christianisme dans les Gaules paraît avoir été assez tardive (4). Quelques textes très connus et d'une clarté suffisante pour le fait qu'ils signalent laissent

 

CVI

 

peu de place à la dispute. D'après l'auteur des Actes de saint Saturnin, d'après Sulpice-Sévère, d'après sept évêques du Nord écrivant à sainte Radegonde, et d'après Grégoire de Tours, la foi ne se répandit dans les Gaules que vers le milieu du IIIe siècle (1) . Si l'on s'en tient aux textes « historiques », on ne peut savoir rien au delà, mais l'habile usage que l'on a fait de deux sources d'inégale valeur, l'épigraphie et les catalogues épiscopaux, a permis d'obtenir plus de détails et plus de précision. Dans leurs conclusions, ces deux sources ont confirmé pleinement celles que les critiques les plus qualifiés avaient depuis longtemps tirées des textes  « historiques ».

 Si c'est toujours une heureuse fortune de découvrir une terre nouvelle, elle ne m'est pas échue. Edmond Le Blant et Mgr Duchesne ont, depuis des années déjà, exploré en tous sens leurs conquêtes, et il se trouve que, grâce à leurs travaux, ces terres qui paraissaient à quelques-uns très friables ont pris la solidité du roc.

 

Il a pu exister de très bonne heure en Gaule une diaspora chrétienne, et c'est tout ce qu'on en peut dire, car elle n'a pas laissé de traces ; mais elle est néanmoins indubitable, parce que le commerce gaulois d'unep art, l'administration romaine d'autre part, concouraient à introduire à l'intérieur des éléments syriens, asiates et italiotes en nombre considérable,vu l'importance des transactions commerciales et l'extension des corps administratifs et militaires. Mais de cette existence conclue à l'existence démontrée il y a une distance, elle n'a pas été franchie.

 

CVII

Nous devons donc ne tenir pour historiquement certain que l'existence au IIe siècle de plusieurs groupes chrétiens en Gaule.

 

 Le groupement géographique des inscriptions répond à ce que la nature des choses tendrait à insinuer ; le christianisme se répand vers la seconde moitié du ne siècle le long de la côte de la Méditerranée, à Aubagne, à Marseille, à Maguelonne, à la Gaule.

 

Ces premiers établissements, dont aucun indice ne nous permet d'évaluer l'importance, semblent avoir végété, puisque aucun témoignage ne vient révéler leur développement.

 

Quoi qu'il en soit, une pointe sur l'intérieur fut poussée le long de la vallée du Rhône. La fondation d'une église à Lyon, au centre d'une colonie d'Asiates chrétiens, est connue par un document célèbre, et il est possible qu'on puisse trouver dans quelques épitaphes du puits de Trion et d'autres encore la matière de solides conjectures.

 

 A Lyon et à Vienne le christianisme ne paraît pas avoir fait de grands progrès ; en effet, une persécution aidée des dénonciations populaires n'arrive à faire qu'une quarantaine de victimes entre ces deux villes. Cependant la population chrétienne semble essaimer dans le pays d'alentour. Outre l'existence d'un groupe chrétien à Autun, nous voyons une chrétienne à Pierre-Encise, où elle vit très retirée.

Même dans les pays qui se trouvent sur la ligne d'opérations du christianisme,

….   il y a des localités, vrais bourgs pourris du paganisme, oit il ne semble avoir pu pénétrer que fort tard, par exemple : Nîmes.

 

Si l'on fait appel à quelques textes anciens, il en résulte que:

L'Église de Lyon apparaît seule au IIe siècle;

 

CVIII

 

Vers l'an 250 apparaissent les Eglises de Toulouse, Vienne, Trèves, Reims ;

Vers la date 300, les Églises de Rouen, Bordeaux, Cologne, Bourges, Paris, Sens ;

Vers le règne de Constantin, les Églises de Tours, Auxerre, Soissons, Metz, Tongres, Clermont, Troyes, Châlons, Langres, Nantes, Chartres, Toul, Verdun, Noyon, Senlis, Beauvais, Viviers.

 

D'autres ont des attestations chronologiques : Arles, 300-350 ; Autun, 313 ; Apt, 314 ; Eauze, 314 ; Marseille, 314 ; Mende, 314 ; Nice, 314 ; Orange, 314; Vaison, 314 ; Die, 325 ; Poitiers, 355 ; Agen, 357 ; Périgueux, 361 ; Fréjus, 374 ; Valence, 374 ; Sion, 381 ; Nîmes, 396 ; Orléans, Angers, Grenoble, Embrun et Digne sont de la seconde moitié du IVe siècle.

Il résulte donc que ce sont les cités les plus importantes qui apparaissent les premières pourvues d'Église. « Reims et Trèves, les métropoles des deux Belgiques ; Cologne, chef-lieu de la Germanie inférieure ; Rouen, métropole de la deuxième Lyonnaise ; Bourges et Bordeaux, les métropoles aquitaniques ; Toulouse et Vienne, deux des principales villes de l'ancienne Gaule Narbonnaise ; Paris, Sens, Tours, localités considérables au IVe siècle. »

On n'a aucune bonne raison de penser que les bourgades de la Gaule aient reçu avant ces importantes cités l'organisation ecclésiastique qui ne fut accordée à celles-ci que vers la seconde moitié et la fin du nie siècle ; mais ce qui est une source perpétuelle de malentendus, c'est la confusion que l'on fait entre l'introduction du christianisme en Gaule et l'établissement de la hiérarchie par les soins de l'Église de Rome. De cette introduction on ne peut rien dire de précis, car

 

CIX

 

qui peut songer à retracer l'itinéraire de chaque fidèle arpentant la Gaule pour ses affaires et pour son plaisir pendant deux siècles environ ? Quant à l'établissement de la hiérarchie, sa date n'est pas douteuse vers le milieu du IIIe siècle. Précisément à la même époque, saint Cyprien de Carthage décerne à l'Église de Rome ce titre qui semble éclairer vivement la question : Ecclesia principalis unde unitas SACERDOTALIS orta est (1): l'Église mère d'où est issue l'unité de la hiérarchie sacerdotale.

 

Nous n'avons plus qu'à recueillir maintenant quelques témoignages touchant les martyrs inconnus de la Gaule. A la persécution de 177 semblent se rattacher plusieurs victimes : Épipode et Alexandre, chrétiens de Lyon arrêtés à Pierre-Encise ; Marcel, autre Lyonnais fugitif, arrêté et mis à mort à Châlons ; Valentin, qui périt à Tournus, ville située entre Châlons et Mâcon. Grégoire de Tours nous dit que, peu après cette persécution, « le démon excita par les mains du tyran de telles guerres dans le pays, et l'on y égorgea une si grande multitude de personnes pour avoir confessé le nom du Seigneur, que le sang chrétien coulait en fleuve sur les places publiques. Nous n'avons pu, dit-il, en recueillir ni le nombre ni les noms ; mais le Seigneur les a inscrits au livre de vie. Le bourreau, ayant fait en sa présence souffrir divers tourments à saint Irénée, le consacra par le martyre à Notre-Seigneur Jésus-Christ (2). » Ce martyre, si le texte cité est recevable en l'absence de toute autre indication (3), aurait eu lieu en l'année 208. Ce n'est qu'un

 

CX

 

demi-siècle plus tard que nous retrouvons des martyrs en Gaule, sous le règne de Valérien. Les Actes de Pontius à Cimiez (1), ceux de saint Patrocle décapité à Troyes (2).

Nous ne savons pas de détails sur les désastres amenés par l'invasion de Chrocus, roi des Alemans, qui, roulant avec ses hordes, renversa sur son passage la florissante Eglise de Clermont, fondée peu d'années auparavant par saint Austremoine. L'évêque de Javoulx, dans le Gévaudan, Didier de Langres et ses compagnons, Ausone d'Angoulême, sont massacrés par l'ennemi, et on a quelque sujet de croire que la haine du chrétien s'unissait chez leur juge à la haine du Romain.

Le passage d'Aurélien en Gaule, vers 274, coïncide avec le martyre de plusieurs chrétiens : les saints Friselis et Cottus, près d'Auxerre ; l'évêque Révérien, le prêtre Paul et ses compagnons à Autun ; sainte Julie et ses compagnons, sainte Sabine ; saint Sanctien ; sainte Colombe à Sens ; saint Vénérand à Troyes

« Malheureusement, les passions de ces saints manquent d'autorité. » La persécution de Dioclétien amène les martyres de saint Nicaise et de plusieurs autres tués sur les confins des Parisii et des Veliocasses, celui des jeunes Nantais Donatien et Rogatien, enfin les nombreuses victimes de Rictius Varus, Fuscien et Victoric, à Amiens ; Quentin, dans le Vermandois ; les saints Crépin et Crépinien, à Soissons ; Rufin et Valère dans la même ville à Reims de nombreux martyrs anonymes ; Macre, à Fismes ; Lucien, à Beauvais ; Platon, à Tournai .

                                           ** * *

 

LES CHRETIENS ALLEMANDES

II. — Germanie.

 

Quoique plus vagues que nous ne le voudrions, quelques textes concernant la Germanie méritent d'être relevés. Saint Justin déclare « qu'il n'est pas une race de Grecs, de Barbares, ou quelque soit le nom qu'on puisse lui donner, qu'elle vive sur des chariots, qu'elle habite des tentes, qu'elle dorme sans toit sous les cieux, chez qui des supplications ne s'élèvent vers le Père de toutes choses au nom du Seigneur Jésus (2). » Si je rapporte ces paroles à cette place, c'est qu'on « a cru y reconnaître les tribus nomades du Rhin et du Danube (3). » Je serai moins affirmatif, car je n'y vois rien

 

LVI

qui s'applique nécessairement à ces peuplades ; mais le sujet que je traite demandait que le texte fût cité. Tertullien est plus précis : « Et en qui donc ont cru tant de peuples, Parthes, Mèdes, Élamites, ceux qui habitent l'Égypte et l'Afrique au delà de Cyrène, Romains et étrangers, ceux qui vivent sur les vastes frontières de la Maurétanie, en Espagne, dans les cités des Gaules, au fond de la Bretagne, où les armes romaines ne pénètrent pas, Sarmates et Daces, Scythes et Germains (1) ? » Entre ces deux textes qu'il ne faudrait pas trop presser, se place celui de l'évêque de Lyon, qui est plus celui d'un historien que d'un orateur ou d'un polémiste. « Si les langues diffèrent, dit-il, la tradition ne varie point, et les Églises fondées en Germanie n'ont pas d'autre loi ni d'autre enseignement que celles des Ibères et des Celtes, celles d'Égypte et de Lybie et les autres qui ont été établies au centre du monde (2). » Je ne crois pas dépasser la mesure de la pensée de saint Irénée, envoyant ici des communautés, sinon prospères — nous n'en savons rien — du moins à peu près hiérarchiquement constituées,ekklesiai, et ce témoignage nous reporte vers le milieu du IIe siècle.

 

Aucun document ne permet de dire comment le christianisme fut introduit en Germanie, et s'il fallait à tout prix adopter une opinion, je serais disposé à me ranger à celle qui y voit le résultat d'une infiltration lente des éléments chrétiens dispersés dans les légions romaines répandues ou groupées sur un grand nombre de points de la Germanie. Il en fut de la religion de Jésus, à

 

 LVII

 

certains points de vue, comme du culte de Mithra (1) : les légionnaires furent les missionnaires improvisés, les « enfants perdus », comme on disait il y a deux siècles, de cette conquête toute spontanée et individuelle qui n'a pas encore été scientifiquement racontée.

 

On s'est demandé comment des évêques s'étaient trouvés là pour fonder ces églises dont parle saint Irénée; mais il faut observer que saint Irénée ne dit rien de semblable.

Faire appel, en outre, au texte célèbre du pape Innocent Ier, n'est pas très satisfaisant (2) ; peut-être, à la rigueur, et ceci à titre de pure conjecture ; pourrait-on penser à des périodeutes, sortes de « touristes » ecclésiastiques (3) dont l'institution fut régulière dans plusieurs pays et qui fonctionnèrent de très bonne heure — le nom d'ailleurs importe assez peu.

 

Sozomène s'explique l'existence des églises de Germanie par le sort de la guerre qui mit aux mains des barbares des prêtres et des évêques devenus captifs (4) : « Il montre ces serviteurs de Dieu étonnant leurs maîtres par une vie sainte, guérissant les malades, enchaînant à

 

LVIII

 

leurs discours les tribus entières qui venaient leur demander ce qu'il fallait croire et comment il fallait vivre. On aimerait à suivre de près les premiers pas d'un apostolat si beau, à se représenter les hymnes de la Rédemption troublant le silence de forêts païennes, et les barbares baptisés aux fontaines qu'adoraient leurs pères. Mais ces temps, plus occupés de faire de grandes choses que de les écrire, n'ont pas même sauvé les noms de ceux qui fondèrent les premières chrétientés. »

 

Quoi qu'il en soit, le témoignage de saint Irénée est d'autant plus précieux que « Mayence et Cologne, les deux sièges auxquels il fait allusion, ne possèdent que de vagues et lointains souvenirs de leurs premières années, et c'est l'histoire, cette fois, dont, par une exception assez rare, les affirmations suppléent au silence de la légende (1). »

Un document daté du milieu du IIIe siècle nous apporte quelques détails sur les débuts du christianisme dans les régions extrêmes de la Germanie (2).

On sait l'épilogue de la dernière campagne de Dèce contre les Goths, l'empereur, son fils, une partie de l'armée y périrent. Enveloppés par l'ennemi dans un marais de la Thrace, Gallus, commandant des légions de Mésie, fut élevé à l'empire et son premier soin fut de traiter avec l'ennemi, auquel il accorda un tribut annuel et le droit d'emmener ses prisonniers (3), parmi lesquels

 

LIX

 

se trouvaient des chrétiens qui furent traités par l'ennemi avec une bienveillance marquée :

 

Hi tamen Gentiles poscunt Christianos ubique,

Quos magis ut, fratres requirunt, gaudio pleni,

Quam luxuriosos et idola vana colentes (1).

 

Vers l'an 259, les Goths, après avoir pillé la Bithynie, le Pont et la Cappadoce, retournèrent dans leur pays, traînant avec eux, cette fois encore, des captifs et du butin. Ces captifs chrétiens furent le noyau d'une Église fondée entre le Danube et le Dniester (2) et dont le premier évêque, Ulfilas, naquit, en 311, d'une famille cappadocienne de Sadagoithina emmenée au delà du Danube, en 266.

Un peu après cette date on commence à saisir les traces de communautés, et dès lors les textes. nous fournissent des noms et des points de repère (3); mais je crois prématurée toute tentative faite, en l'état de nos connaissances, pour distinguer entre Églises germaine, gothique illyrienne, rhétique. Il est peu vraisemblable que ces distinctions tranchées aient existé dès ce temps ; c'est ce qu'on en peut dire de plus précis.

 

La soumission relative de la Germanie sous Tibère avait fait distribuer les pays alpins jusqu'au Danube en provinces de Rhétie, Norique et Pannonie. Les régions situées sur la rive occidentale du Rhin formaient la Haute et la Basse-Germanie. Dans la seconde moitié du

 LX

 

IIIe siècle, on peut pressentir l'existence de communautés dans les villes les plus florissantes des régions danubiennes, Windisch (Argovie) et Augsbourg, et du pays rhénan, Mayence, Cologne, Trèves.

En Pannonie nous trouvons des témoignages assurés : à Pettau, sur la Drave, l'évêque Victorin (1) , martyrisé sous Dioclétien ; à Sirmium, sur la rive gauche de la Drave, l'évêque Irénée (2), martyrisé vers 203 ; à Sciscia, saint Quirinus (3), martyrisé en 309.

La Norique (4) rendait un culte à saint Maximilien, qu'elle tenait pour son apôtre, et saint Florian (+ 304) était honoré à Lorsch.

Ce fut vers le même temps que les chrétiens commencèrent à se mêler aux populations gothiques ; néanmoins il faut attendre le milieu du IVe siècle pour que l'évêque Ulfilas commence à parcourir la Mésie, la Dacie, la Thrace (5).

Vers 313 et 314 nous trouvons les évêques Materne de Cologne, Agritius de Trèves, le diacre Macrinus et l'exorciste Félix au concile d'Arles (6).

 

 

LXI

 

La plupart de ces antiques Églises se glorifiaient de leurs martyrs . Cologne réclamait saint Géréon qui, au dire de Grégoire de Tours (1), faisait partie de la légion thébéenne et fut massacré à Cologne avec son détachement composé de cinquante soldats. Trèves revendiquait saint Tyrsus et ses compagnons, martyrs de la même légion (2).

A Lauriacum sur le Danube, les Actes de saint Florian rapportent que le gouverneur de la province inaugura la dernière persécution par le supplice de quarante fidèles (3). On vénérait à Xanten les saints Mallosus et Victor, soldats de la légion thébéenne (4).

 

Chez les Visigoths, le roi Athanaric attacha son nom à une persécution. Il ordonna que l'idole nationale fût promenée sur un char triomphal parmi les tribus établies au bord du Dniester ; tous devaient participer aux viandes immolées dans les sacrifices offerts le long du passage de ce chariot; ceux qui s'y refusèrent furent brûlés dans leurs tentes. Plusieurs fidèles périrent ainsi avec le pavillon qui leur servait de lieu de réunions (1). Le récit de leur martyre fut fort célèbre, on le racontait jusqu'en Afrique.

 

L'invasion d'Attila fit probablement de nombreux martyrs ; mais les documents qui signalent son passage dans les deux Germanies ne parlent que de massacres, sans entrer dans les détails. La haine que les barbares, païens ou ariens, portaient à la puissance romaine donne lieu de penser que la distinction n'était pas bien précise à leurs yeux entre Romain et catholique. D'ailleurs, il faut se garder de voir dans ces vastes massacres qui terrifièrent Strasbourg, Spire, Worms, Mayence, Tongres, Arras, autre chose que ce qu'ils furent souvent : le sac des villes prises de vive force. Dans cette foule de victimes tous n'étaient peut-être pas martyrs de Jésus-Christ : c'est là le secret de Dieu. A Mayence, plusieurs milliers de chrétiens réfugiés dans une église furent passés au fil de l'épée.

Cologne succomba au moment d'une orgie générale; les principaux citoyens n'étaient pas en état de se lever de table, lorsque les barbares, maîtres des remparts,

 

LXIII

envahirent la ville (1). « C'est au milieu de ces scènes sanglantes que la postérité encore émue plaça la belle légende de sainte Ursule. Ursule, fille d'un roi chrétien de la Grande-Bretagne, est demandée en mariage par un prince idolâtre ; elle donne son consentement afin de sauver son père, mais on lui accordera trois jours pour jouir de sa virginité, et, pour présent de fiançailles, dix jeunes filles de la plus pure noblesse des deux royaumes : chacune de ces dix vierges sera comme elle suivie de mille compagnes. Alors elle fait équiper onze galères, et chaque jour elle exerce sa jeune troupe à déployer les voiles, à soulever les rames. Les courses de la flotte virginale charment la multitude rassemblée sur le rivage ; ce sont les derniers jeux de ces filles des navigateurs. Un soir, le vent du nord s'élève, les onze galères fuient sur l'Océan, arrivent aux bouches du Rhin et le remontent jusqu'à Bâle. Là, averties par un ange, les voyageuses prennent terre, et passent les Alpes pour accomplir le pèlerinage de Rome. Elles revenaient joyeuses et descendaient le Rhin sur leurs navires ; déjà elles reconnaissaient les clochers de Cologne, quand elles aperçurent les tentes de Huns campés autour de la ville. Enveloppées de toutes parts, brebis parmi les loups, entre le déshonneur et la mort, elles moururent jusqu'à la dernière. Ursule, menée aux pieds d'Attila, refusa de partager son trône ; et, percée d'un trait, la reine de cette blanche armée rejoignit ses compagnes dans le ciel. Voilà le poétique récit du moyen âge. Ces légions de vierges entourées par les païens, et tombant sous les

 

 

LXIV

 

flèches, n'étaient-elles pas l'image des jeunes chrétientés de Germanie étouffées dans leur fleur par l'invasion (1) ? »

Ce récit, resté inconnu à Adon, à Raban-Maur et à Notker, n'apparaît qu'à partir du IXe siècle (2). Ce n'est pas ici le lieu de chercher le fondement historique de cette gracieuse légende ; elle pourrait néanmoins s'expliquer par cette mention d'un ancien missel: Ursulae et Undecimillae, et sociarum virginum et martyrum (3). Ozanam propose d'y voir onze vierges : XI. M. V., Undecim Martyres Virgines, et il cite à l'appui de cette opinion un calendrier de l'Église de Cologne au IXe siècle, publié par Binterim, qui contient les noms d'Ursule et de dix compagnes : Ursula, Sancia, Gregoria, Pinosa, Martha, Saula, Britula, Santina, Rabacia, Saturia, Palladia .

 

                                           * ***

 

LE MARTYRE DE SAINT NICAISE ÉVÊQUE DE REIMS. LE 14 DÉCEMBRE DE L'ANNÉE 407.

 

Les Eglises du nord de la Gaule, quoique parvenues assez tard à une existence officielle, s'étaient bien vite dédommagées. « Chaque jour qui s'écoulait, dit M. Kurth, marquait un progrès pour les chrétientés de la Gaule du nord. Bientôt elle fut à même de payer sa dette aux Eglises du midi. C'est un enfant de Toul, saint Honorat, qui alla fonder, en 405, cet illustre monastère de Lérins, foyer de la vie monastique en Gaule et pépinière de l'épiscopat gaulois. C'est un fils de Trèves, Salvien, qui brilla au premier rang des écrivains ecclésiastiques du cinquième siècle, et dont la pathétique éloquence n'a pas vieilli pour l'histoire. C'est à Trèves encore, dans la société du saint prêtre Banosus, que se développa la vocation religieuse de saint Jérôme ; et si on se rappelle que cette ville a eu pour professeur Lattante et pour élève Ambroise, on trouvera que l'Eglise de Belgique n'a pas été inutile à l'Eglise universelle.

« On ne comprendrait pas bien le grand rôle réservé à cette Eglise dans l'histoire de la jeunesse du monde moderne, si à l'étude de sa vie intime on n'ajoutait celle de ses organismes essentiels. Comme l'Eglise universelle elle-même, l'Eglise des Gaules alors était une fédération de diocèses reliés entre eux par la communion, par les assemblées conciliaires et par l'obéissance à l'autorité du Souverain Pontife. En dehors de ce triple et puissant élément d'unité, toute son activité et toute sa vie résidaient dans les groupes diocésains. Chaque diocèse était comme une monarchie locale dont l'évêque était le chef religieux et tendait à devenir le chef temporel. Chef religieux, il était la source de l'autorité, le gardien de la discipline, le dispensateur

 

318

 

des sacrements, l'administrateur de la charité, le protecteur-né

de tout ce qui était pauvre, faible, souffrant ou abandonné. Chacune de ces attributions concentrait dans ses mains une somme proportionnée d'autorité et d'influence. L'Etat lui-même avait reconnu et affermi cette influence en accordant à l'épiscopat les deux grands privilèges qui lui garantissaient l'indépendance : je veux dire l'exemption des charges publiques et la juridiction autonome. Les constitutions lui accordaient même une part d'intervention dans la juridiction séculière, chaque fois qu'une cause touchait particulièrement à la morale ou au domaine religieux. La confiance du peuple allait plus loin. N'ayant plus foi dans

les institutions civiles, ils s'habituèrent à confier la défense de

tous leurs intérêts aux autorités ecclésiastiques. Ils ne se préoccupèrent pas de faire le départ du spirituel et du temporel : ils donnèrent tous les pouvoirs à qui rendait tous les services. Sans l'avoir cherché, en vertu de sa seule mission religieuse et grâce à l'affaiblissement de l'Etat, les évêques se trouvèrent chargés du gouvernement de leur côté, c'est-à-dire de leurs diocèses Gouverneurs sans mandat officiel, il est vrai, mais d'autant plus obéis que tout ce qui avait un caractère officiel inspirait plus de défiance et d'aversion, ils furent, en Gaule surtout, les bons génies du monde agonisant. Ils fermèrent les plaies que l'Etat ouvrait ; ils firent des prodiges de dévouement et de charité. Les évêques, dit un historien protestant parlant de la Gaule pratiquèrent alors la bienfaisance dans des proportions que le monde n'a peut-être jamais revues. » 

Telle était la situation lorsque éclata la catastrophe de 406. Ce fut un coup terrible pour les chrétientés de la Gaule septentrionale. Nous ne savons que peu de chose de ces jours pleins de troubles et de terreurs, où l'histoire même se taisait, comme écrasée par l'immensité des souffrances qu'il eût fallu enregistrer. Même les quelques souvenirs qu'en ont gardés les peuples ont été brouillés et, confondus avec celui de l'invasion hunnique, arrivée un demi-siècle plus tard. Un seul des épisodes consignés par l'hagiographie peut être rapporté avec certitude aux désastres

 

319

 

de 406 ; il s'agit de la mort du vénérable pontife de Reims, saint Nicaise, égorgé par les Vandales au milieu de son troupeau qu'il n'avait pas voulu abandonner. »

 

                                                          * **

LE MARTYRE DE SAINT NICAISE

 

Que les combats fameux du bienheureux Nicaise, évêque de Reims et martyr du Christ, dont nous célébrons le triomphe, et de sa sainte soeur Entropie, dont nous admirons l'intrépidité et la pudeur, nous soient propices en ce jour où nous attendons joyeux les consolations que leurs prières et leurs mérites nous obtiendront. Tandis qu'ils luttaient encore sur cette terre au service du Christ, ils la remplirent des heureux exemples de leur sainteté.

Elevés maintenant sur les sièges célestes, le souvenir de c qu'ils furent nous instruit encore, et ils protègent certainement par leurs prières continuelles ceux qui s'efforcent attentivement d'atteindre la perfection, les sauvegardant des dangers présents, passés et futurs. La bienheureuse vierge Entropie suivait infatigable et sans faiblir son très saint frère qu'elle imitait et aidait, afin d'en recevoir la protection pour sa chasteté, et afin que, débarrassée des souillures de l'esprit, elle servît Dieu en toute la pureté et intégrité d'un corps défendu contre les plaisirs de la chair. Tous deux rendaient les hommages assidus de leur piété jusqu'au moment où éclatèrent les jours menaçants des persécutions.

Nicaise, le véritable serviteur de Dieu, cultivait avec vigueur

le champ qui lui avait été confié et, se conformant au précepte de

 

320

 

l'Apôtre, il prodiguait à temps et à contre-temps, par l'effusion

de la parole de Dieu, les semailles qu'il avait le devoir de répandre.

Mais, comme le dit la parole divine, telle partie tombe sur la route, telle autre sur les pierres et les terrains arides, telle dans les épines, telle enfin dans une terre préparée, et celle-ci rend une moisson abondante. Ainsi parmi les hommes il y a un grand nombre d'appelés, mais peu d'élus ; il s'en trouva plusieurs qui suivirent le Christ en sa compagnie et, remplis du Saint-Esprit, se préparèrent au martyre. Qu'est-ce donc qui a provoqué la colère divine à cet écrasement des Gaules qu'une révélation lui avait fait connaître avant qu'elle arrivât ? C'est alors qu il condamnait une richesse d'origine infâme, proclamant dans son angoisse la future destruction de la province amenée par l'excès du plaisir et la paresse de l'impuissance, lamentable maladie de l'âme, ou par la convoitise de l'avarice, passions qui enchaînent misérablement le coeur humain. L'évêque exhortait donc ses ouailles dont la conscience coupable l'inquiétait, prêt à mourir pour tous afin de détourner de tous la colère de Dieu ; il suppliait, l'esprit contrit et le coeur humilié, l'invincible clémence céleste afin que le glaive des hommes ne pénétrât pas jusqu'aux âmes, mais pour que, sauvés par la pénitence et la prière continuelle et la conscience renouvelée, ils reçussent le plein pardon, grâce à l'ineffable grandeur de la miséricorde divine.

Sous le règne des Césars païens qui persécutèrent les chrétiens depuis le temps des apôtres jusqu'à l'époque de Constantin, l'esprit malin s'efforça par les mille ruses de l'hérésie d'atteindre le dogme de la sainte Trinité et la foi chrétienne ; il ne cessera pas d'agir de même jusqu'à la fin des temps, trompant les fidèles par d'apparents rapprochements

ment soucieux de tout perdre, de faire souffrir, de rompre et de réduire à néant l'unité de l'Eglise qui est dans le Christ. Après le baptême de Constantin et la fin de la persécution atroce commencée par son prédécesseur Dioclétien, la sainte Eglise de Dieu commença à retrouver peu à peu la paix ; à la faveur d'un repos bien désiré, elle s'étendit, s'enrichit et s'accrut de disciples et d'honneurs. Malheureusement l'Eglise de

 

321

 

Gaule se laissa abuser par ces biens et, à l'instigation du démon, se livra au plaisir et à la bonne chère ; bientôt on ne rougit plus de délaisser la religion, de mettre en oubli les préceptes divins, de provoquer des scandales, des scissions, et d'offenser Dieu.

Et voilà que soudain, parmi tant de dissipations, s'émut la fureur de nations intraitables. La cohue des Vandales, vengeresse de l'offense faite à Dieu, se lance sur plusieurs provinces. Ces bandes, détruisant les villes de fond en comble, tuant tout le monde sans distinction, ne semblaient rechercher autre chose que de répandre le sang humain. Dans cette bourrasque, la Gaule se trouvait avoir de très illustres serviteurs de Dieu, saint Nicaise de Reims et saint Aignan d'Orléans, que leurs miracles et les dons qui les ornaient avaient fait connaître à tous. Ils avaient lutté longtemps par leurs prodiges et leurs prières à écarter la colère de Dieu, s'efforçant à éteindre les hérésies et l'immoralité et à ramener les peuples au Roi-Dieu par la pénitence, et de détourner de leurs peuples une pareille persécution. Ils poussaient leurs fidèles par leurs prédications et par tout ce qu'ils tentaient à revenir à la pénitence, à la patience et au martyre, afin que ceux qu'une funeste prospérité avait conduits au péché trouvassent dans l'adversité non le jugement de condamnation, mais la grâce du pardon et l'occasion du salut. L'armée des Vandales vint donc camper sous les murs de Reims; presque tout le monde s'était enfui; ils ne songeaient cependant qu'à tuer ceux qui ne partageaient pas leur croyance.

Le dernier jour de ce pillage, comme les Vandales cherchaient de tous côtés et menaçaient gravement la ville, les citoyens terrifiés vinrent trouver Nicaise, qui priait à genoux, le suppliant de les consoler et de dire ce qu'ils avaient à faire de mieux, ou se livrer en esclavage aux barbares, ou combattre jusqu'à la mort pour sauver la ville. Entendant cela, Nicaise, à qui une révélation avait faut connaître le sort réservé à la ville, répondit : « Il faut combattre pour le salut, non par les armes, niais par les mœurs, non avec la confiance de la force, mais avec le soutien de ses vertus, non pas tant avec le corps qu'avec l'esprit. Nous savons que cette indignation a été amenée par le juste jugement de Dieu, aussi le seul conseil de salut que l'on

 

321

 

puisse donner serait de s'humilier sous le châtiment divin, sans violence, comme des enfants de péché, mais avec patience, comme des enfants de prière, afin que nous puissions être appelés à bon droit et que nous soyons réellement enfants de Dieu. Acceptons ce péril en esprit d'expiation, offrons-nous pour obtenir le pardon et ne pas tomber pour nos péchés dans la peine éternelle, ainsi les misères présentes seront moins un tourment qu'un remède. En ce qui me concerne, je suis prêt, comme doit l'être le pasteur, à donner ma vie pour mes brebis, à mépriser la vie présente afin que vous receviez la vie éternelle qui a été promise. Prions donc instamment pour nos ennemis, sollicitons leur salut, demandons qu'ils se repentent de leurs crimes, afin que nous les voyions aimer et servir la vérité avec la même passion qu'ils ont apportée dans l'impiété. »

Nicaise et sa soeur Entropie excitaient ainsi le peuple à affronter le martyre, et ils s'offraient eux-mêmes vaillamment, remettant à Dieu le soin de leur victoire. Ce fut sur ces entrefaites que l'invasion des barbares commença. Nicaise, rempli de la force de l'Esprit-Saint, accompagné d'Entropie, accourut sur le portail de la basilique de la Sainte-Vierge — qu'il avait bâtie lui-même pour son église cathédrale, car jadis la chaire épiscopale se trouvait dans l'église des Saints-Apôtres, — et ils entonnèrent des psaumes et des cantiques.

Dès qu'il vit les gens armés qui approchaient, il commanda le silence d'un geste de la main et dit : « O armes victorieuses, et plût à Dieu que ce fût pour le Christ, ô force exécutive des volontés divines, pourquoi, contrairement à la nature de la condition humaine, changez-vous votre victoire en rage ? Le droit des vainqueurs était jadis ainsi résumé : Epargner les humbles, combattre les puissants. Voici donc une foule de chrétiens humbles et pieux, prosternés devant son Dieu en votre présence, qui attend, obéissante jusqu'à la mort, la rémission de ses péchés dans le lieu même où elle fut régénérée. Tandis que le temps est favorable et que durent encore les jours de salut, faites vous-mêmes pénitence pour vos péchés, reconnaissant le vrai Dieu dont vous satisfaites à l'indignation en corrigeant les fils de sa miséricorde, qui chaque jour perdent la vie à cause de vous, de peur que sa colère qui vaut à ses

 

323

 

fils la correction pour le salut, ne soit pour vous le paiement dans la damnation éternelle. Si vous rejetez la vérité, et que vous tuez mes brebis, prenez-moi à leur place, offrez à la majesté divine le sacrifice de mon corps, afin que le pasteur mérite d'être trouvé digne de la récompense céleste, ainsi que ses brebis.

Là-dessus Nicaise se prosterna avec sa soeur et chanta d'une voix forte : « Mon âme a été comme attachée à la terre. » Un violent coup d'épée trancha dans son gosier le verset commencé, mais ses lèvres achevèrent de murmurer : « Seigneur, vivifie-moi selon ta parole. »

Sainte Eutropie, voyant autour d'elle la fureur s'adoucir et redoutant que sa beauté ne la destinât aux plaisirs des païens, sauta sur l'assassin en criant : « Hélas ! méchant tyran, tu as fait mourir de tes mains indignes un grand serviteur de Dieu et tu me réserves pour abuser de moi. Le jugement de Dieu te damnera pour t'en punir. » Et pour le provoquer, elle bondit, lui arracha les paupières et les yeux, et à l'instant même elle fut percée par des épées, qu'elle préférait aux attouchements des païens. Son sang se répandit et elle recueillit avec son frère la palme du martyre.

Les païens, furieux de l'audace et de la constance de la vierge et confondus du châtiment soudain de l'assassin de Nicaise, changeant l'indulgence qui les avait poussés à l'épargner, lui firent subir d'odieux outrages.

Le meurtre fini, les habitants massacrés, une terreur subite envahit les persécuteurs. Comme si les armées célestes étaient venues venger un crime si atroce, on entendit un bruit insolite et énorme dans l'église ; l'ennemi affolé perdit son arrogance ; ce fut un sauve-qui-peut général dans les montagnes, sur les routes ; il abandonna son butin et on ne le revit plus.

La ville demeura longtemps déserte, les chrétiens ayant fui dans la montagne par crainte des barbares ; mais les corps des martyrs étaient gardés par les anges ; la nuit, on voyait de très loin leur céleste lueur et beaucoup de gens les entendirent chanter. Cependant les habitants, réconfortés par des révélations divines, revinrent dans la ville ensevelir les corps des saints martyrs dont l'odeur exquise les guidait. Mêlant la joie

 

324

 

aux larmes et chantant des hymnes lugubres, ils enterrèrent les martyrs avec respect dans des lieux consacrés à cet effet autour de la ville. Et tout ceci arriva afin que la force sacerdotale invincible, éprouvée durement, fût glorifiée et la négligence criminelle du peuple reçût son juste traitement, et expiée par l'effusion du sang, fût effacée.

Les corps de Nicaise et d'Entropie furent inhumés dans le cimetière de Saint-Agricola, sur la route qui est à l'est de la ville, dans le temple fameux construit jadis par le préfet Jovinus, afin que l'on vît le dessein providentiel qui avait voulu que ce temple tirât son lustre non de sa destination première, mais de la sainteté de ses hôtes. Ces corps s'y trouvent et ils sont glorifiés par de nombreux miracles.

Les gens de Reims possèdent là deux gages perpétuels d'intercession en leur faveur... Assurés par ces prières, souhaitons donc d'arriver aux joies désirables dont les bienheureux jouis-sent sans fin dans le Christ. Amen.

 

Haut du document

 

PERSÉCUTION D'ALARIC. A ROME, EN 410.

S. JÉRÔME, Epist. CXXVII ad Principiam virginem, § 12.

 

On nous apporte d'Occident une nouvelle épouvantable : Rome assiégée. On nous dit que ses citoyens s'étant rachetés en donnant ce qu'ils avaient d'or et d'argent, furent assiégés de nouveau afin qu'après avoir perdu leurs biens ils perdissent encore la vie. Ma langue s'attache à mon palais et mes paroles sont entrecoupées par des sanglots cette ville qui avait conquis le monde est conquise à son tour, ou, pour mieux dire, elle meurt de faim avant que de périr ; il n'y reste quasi plus personne à réduire en esclavage. Dans leur faim enragée, ils ont dévoré des choses horribles, ils se déchiraient les uns les autres pour se nourrir; des mères ont mangé leurs nourrissons, faisant rentrer dans leur sein ceux qu'elles en avaient fait sortir peu de temps auparavant. Moab fut prise de nuit et ses murailles tombèrent de nuit. « Seigneur, les nations idolâtres sont entrées dans votre héritage ; elles ont violé la sainteté de votre temple, saccagé Jérusalem, donné les cadavres de vos saints en pâture aux oiseaux et leur chair aux animaux: elles ont répandu leur sang comme de l'eau tout autour de la sainte cité, il ne se trouvait personne pour les enterrer. »

 

En cette horrible confusion, les victorieux, tout couverts de sang, entrèrent aussi dans la maison de Marcella. Ne me sera-t-il pas permis de dire ici ce que j'ai entendu, ou plutôt de raconter ce qu'ont vu des hommes vénérables, témoins de ces faits et de qui nous tenons, ô sage Principia, que, compagne de Marcella, en ce péril vous courûtes les mêmes dangers? Ils disent qu'elle reçut sans trouble ni surprise les furieux qui

 

326

 

réclamaient de l'argent. Celle qui porte une aussi méchante robe qu'est la mienne, leur répondit-elle, n'a pas de trésors à mettre en terre. Sa pauvreté volontaire ne les convainquit pas ; ils la fouettèrent cruellement et elle, se jetant à leurs pieds et comme insensible à ses douleurs, ne leur demandait autre grâce sinon qu'ils ne vous séparassent point d'avec elle, tant elle craignait que votre jeunesse ne vous attirât des outrages et des violences qu'elle n'avait pas sujet de redouter pour elle-même à cause de sa vieillesse.

 

Jésus-Christ attendrit le coeur de ces barbares ; la compassion trouva place entre leurs épées teintes de sang, et vous ayant conduites toutes deux dans l'église de Saint-Paul, pour sauvegarder votre vie si vous leur donniez de l'argent ou pour vous y faire trouver un sépulcre, elle fut, dit-on, comblée d'une joie telle qu'elle se mit à rendre grâces à Dieu de ce qu'ayant conservé votre virginité, il vous réservait pour finir votre vie à son service ; de ce que la captivité l'avait trouvée pauvre et n'avait pu la faire telle; de ce qu'il n'y avait point de jour qu'elle ne dût sa nourriture à la charité ; de ce qu'étant rassasiée de son Sauveur elle n'éprouvait pas la faim ; de ce qu'en l'état où elle se trouvait, elle pouvait dire : « Je suis sortie nue du ventre de ma mère, j'entrerai nue au tombeau. La volonté de Dieu a été accomplie : son saint nom soit béni !

Quelques jours après, le corps sain et plein de vigueur, elle s'endormit du sommeil des justes, vous laissant héritière du peu qu'elle avait dans sa pauvreté, ou, pour mieux dire, laissant les pauvres héritiers. par votre intermédiaire. Vous lui avez fermé les yeux ; elle a rendu l'esprit entre les baisers que vous lui donniez, et, trempée de vos larmes, elle souriait, tant était profond le repos que tirait sa conscience du souvenir de sa vie entière, et tant elle se réjouissait à la pensée des récompenses du ciel.

 

                                                     ** ***

HISTOIRE DE LA PERSÉCUTION DES VANDALES, EN AFRIQUE, DEPUIS L'ANNÉE 427 JUSQU'A L'ANNÉE 484.

 

En l'année 427, le comte Boniface, gouverneur de l'Afrique, fut soudain rappelé. Il venait d'épouser une princesse arienne, probablement d'origine vandale, ce qui, avec d'autres prétextes, suffit à le rendre suspect. Aétius conseilla à Boniface de résister à l'ordre de l'impératrice régente Placidie, et les lenteurs qu'il apporta en effet à résigner sa charge furent considérées comme une rébellion ; une armée fut envoyée pour le réduire. A cette vue, Boniface s'allia au roi des Vandales et lui abandonna une portion de l'Afrique. A peine,l'armée envoyée par l'impératrice était-elle entrée à Carthage que Geisérich, avec des bandes de Vandales, d'Alains et d'autres peuplades, passa le détroit (428) et envahit la Tingitane. Lorsque la régente tenta de ramener Boniface à la fidélité, celui-ci se résolut à réparer la faute qu'il avait commise; mais quelque proposition qu'il adressât à Geisérich de rebrousser chemin, il échoua. Les Vandales envahirent la Numidie sur ces entrefaites et contraignirent l'armée romaine à s'enfermer dans Hippone (Bône), où elle avait des vivres pour un an. Le siège dura quatorze mois et fut levé par l'ennemi ; pendant ce temps, l'évêque de la ville, saint Augustin, y était mort (430). Rejoint par des renforts, le comte Boniface livra bataille et fut vaincu (432).

 

                                                  * * * *